Cichlidophile? Pourquoi?

Tout ce qui concerne les cichlidés mais qui ne trouve pas sa place dans les autres forums!
olive
Messages : 342
Enregistré le : 07 sept. 2002 01:00

Message par olive » 02 sept. 2005 15:15

Dernier message de la page précédente :

Moi aussi je me pose souvent des questions sur le pourquoi de tout ça et puis peu après je me demande comment je pourrais m'en passer et j'ai ma réponse ... l'éternel intérêt lié à l'incertitude au coté imprévisible des associations de cichlidés au sein d'un milieu clos qu'est l'aquarium.

Je suis toujours partagé entre laisser faire la nature et récupérer quelques pontes pour faire partager ma passion. Voir grandir et évoluer au niveau comportemental ces petites bestioles me fascine. Il faut prendre garde à ne pas se trouver envahi et prisonnier du système et je ne sais jamais trop comment procéder. Dans le dernier bac que j'ai mis en route, je n'ai ainsi récupéré que quelques alevins au moment du déménagement.

Moi aussi, je suis limité par le nombre d'aquas et donc d'espèces surtout qu'un bac américain me plairait bien. Bref, je suis éternellement insatisfait et c'est ce qui permet à la passion de vivre. Les possibilités et expériences sont infinies et échanger autour d'elles quotidiennement permet de progresser et de permettre une maintenance sans cesse" meilleure" de nos protégés.

Pour ma part, je ne saurais répondre à la question "Pourquoi?" qui se pose vraiment au moment du déménagement.

Je dirais donc simplement "Pourquoi pas?"

quand on analyse les remarques de l'entourage non passionné, les phrases sont quasiment toujours les mêmes et reflètent bien l'état d'esprit des gens qui me semblent très éloignées des miennes. "C'est beau, MAIS ça doit prendre beaucoup de temps et revenir cher". Là, deux possibilités, soit je ne répond rien, soit je conseille à la personne de ne pas prendre d'aquarium.

Chaque passionné sait que la passion n'est ni affaire de temps ni d'argent donc les personnes qui raisonnent comme cela font fausse route et auront beaucoup de mal à me suivre, mais peu importe, je préfère à ce moment là garder mes fishs et permettre aux gens de les observer dans de bonnes conditions chez moi.

Leurs remarques m'éclairent sur mes propres motivations. Certes l'investissement en temps est énorme mais il en vaut vraiment la peine. J'ai récemment observé dans une salle d'attente un bac de mbunas couvert d'algues de dimensions 100x30x50 (30 étant la profondeur et 50 la hauteur) avec des maylandias estheraes Fx (x étant un entier naturel supérieur à 50) : deux mâles et quatre femelles avec un mâle terrorisé caché sous une racine des labidos caeruleus F732 tâché de noir et des melanochromis auratus au ventre creux !!! avec sur le côté de l'aqua une étiquette de la boutique sensée en assurer le suivi. J'aurais adoré me trouver là au moment où la personne venait pour l'entretien. Ca aurait été musclé !)

De toute façon quand une passion n'en est plus une il faut vite arrêter et ce n'est heureusement pas mon cas pour le moment.

Mon objectif reste donc dans la mesure du possible de "promouvoir" une aquariophilie de qualité.

J'en profite pour remercier au passage toutes personnes qui m'ont permis de découvrir les cichlidés (Malawi surtout) et donné les bases pour bien démarrer.




<font size=-2> Ce Message a été édité par: olive le 02-09-2005 16:23 </font>

Avatar du membre
HAMA
Animateur
Messages : 4354
Enregistré le : 02 mars 2004 01:00
Localisation : 46 Lot

Message par HAMA » 02 sept. 2005 17:31

Alors pour moi mon premier contact avec les poissons a été la découverte d'un tout petit bac dans la chambre du frère d'une copine il était peuplé de vivipares et de leur progéniture, il était merveilleusement planté et je me souviens de la cristallinité de l'eau. J'avais environ 12 ans et ce qui m'a frappé c'est le fait de pouvoir créer et posséder un monde clos différent du notre et qui fonctionnait. Je trouvais ça magique.
Dire pourquoi j'aime ça est difficile , regarder un bac me comble de sérénité et d'émerveillement tout simplement. Je me plonge ailleur et plus rien ne compte.
Pourquoi les cichlidés, parce qu'ils sont très grands et que celà m'oblige à avoir un espace aquatique encore plus grand, où ma rêverie prend toute sa dimention.
La personalité des AMC et AMS me permet de créer un lien affectif avec eux et une sorte de communication ( qui passe par l'estomac bien sûr) mais celà me suffit. Leur vie sociale et surtout la tendresse et la délicatesse avec laquelle de gros monstres peuvent s'occuper de leurs petits.
La vie qui arrive dans mes bacs via les pontes ça je trouve beau!
Le côté chimie de l'eau, vie des plantes, et survie du monde aquatique, tout le côté un peu scientifique m'attire énormément.
Mes objectifs: un bac piscine bien sûr entre 10 et 20 mille litres pour avoir juste la sensation qu'ils se sentent bien chez moi. :gold:

Avatar du membre
Séb_59
Messages : 1674
Enregistré le : 04 juin 2001 01:00
Localisation : Lille
Contact :

Message par Séb_59 » 02 sept. 2005 21:36

Salut,
je sais pas si j'ai tort ou raison de mettre ce que je ressens aujourd'hui, mais ça va certainement en surprendre plus d'un. J'ai toujours eu au moins un bac chez moi. Je ne sais plus à quel âge j'ai commencé, toujours est il que mon père était déjà aquario avant moi. Ma passion s'est énormément développée à partir de mes 12-13 ans. Aujourd'hui j'ai essayé un peu tout, du Malawi, du Tanga, du Victo, des Apisto, et maintenant essentiellement des fluviatiles africains dans 1500 l d'aquariums. Tous ont leurs intérêts et leurs défauts. J'ai fréquenté plusieurs assoc' aquariophiles à des niveaux différents, depuis le petit club sympa de Pérenchies jusque l'AFC. Ca m'a mené à faire des études en bio, à pas mal bouger en France et à l'étranger pour faire des stages et rencontrer pas mal de gens d'horizons variés. Ca m'a même mené à faire une thèse de génétique des populations sur des cloportes transexuels... (comme quoi l'aquario mène à tout). Il y a 5 ou 6 ans je jurais que ma passion ne faiblierait pas et je ne pense pas qu'elle a faibli. Mais elle a évolué, probablement à cause de ma formation de biologiste. Aujourd'hui je dirai que les cichlidés, je m'en fiche un peu. C'est un groupe certes passionnant, mais ce n'est qu'un groupe parmi tant d'autres... tout aussi intéressants. Mais surout, c'est mon regard sur l'aquariophilie en général qui a évolué et aujourd'hui je ressens une profonde frustration. Depuis 10 ans que je cotoie d'autres cichlidophiles, je n'ai pas le sentiment que l'aquariophilie a beaucoup évolué. Les conférences aquario sont frustrantes car on n'y voit que de belles photos et on ne parle que de maintenance... les articles aquario sont pas mieux, bien souvent ce ne sont que des copier-coller d'autres textes (pire sans même citer la référence d'origine)
finalement le but de la plupart des aquario, c'est juste maintenir et reproduire leurs poissons sans chercher à aller plus loin, sans chercher à comprendre pourquoi ce poisson se comporte comme ça et pas autrement, comment il fonctionne, pourquoi il a telle morphologie, savoir où il vit, de quoi il se nourrit, savoir quelle est l'histoire évolutive d'un genre, ou d'un comportement, ou d'une communauté piscicole... connaitre et comprendre quelles sont les menaces qui pèsent sur telle espèce, savoir ce qu'on peut faire pour conserver une souche en captivité, etc etc... je suis convaincu que les aquario pourraient faire des expériences simples sur leurs poissons pour décortiquer des comportements intéressants (cf par exemple toutes les publis scientifiques sur le comportement des nigro ou des brichardi), mais force est de constater que les aquario ne sont finalement là que pour avoir des beaux poissons dans leurs bacs et boire des bières avec les potes, et pour certains (pas mal en fait) ils préfèrent faire des petites guéguerres stupides ou se hisser sur un piedestal que de construire des choses... sans compter ceux qui ne sont là que pour se faire du fric (et là ils ont d'ailleurs tout faux) il y a quelques exceptions, mais qui restent beaucoup trop rares. Boire des bières avec les potes c'est bien, mais je ne crois pas avoir besoin de l'aquario pour le faire. Se hisser sur un piédestal, mouais ca peut être gratifiant pour son égo, mais pas si c'est seulement devant 30 ou 40 personnes qui y connaissent rien...
et toutes ces querelles à la con, ça me gonfle
Séb

<font size=-2> Ce Message a été édité par: Séb_59 le 02-09-2005 22:37 </font>

humilis
Messages : 1695
Enregistré le : 22 janv. 2005 01:00
Localisation : randan

Message par humilis » 02 sept. 2005 23:18

je suis d'accord sur plusieurs points avec toi seb!!

ceux qui ont des poissons pour faire jolis et boire des biéres avec des potes,en général on appelle ca des "beaufs"!!une race que je déteste particuliérement!

quand a ceux qui se font leur petite guerre ,je les zappent et je m'occupe pas d'eux!ils sont totalement inintérressants.

je suis la pour faire partager ma passion et non pour prétendre a la science infuse!je sais rester humble et si une bonne information est captable ,je tend toujours l'oreille pour l'écouter.
les reproductions que j'obtiens je ne cherche pas a les déclencher,je laisse faire la nature et en général ca marche plutot pas mal!
ce qui m'interresse vraiment c'est leur comportement ! chaque poisson que je maintiens ,je sais d'ou ils viennent ,comment ils vivent ,comment ils se nourrissent!!etc...etc..
j'essaye d'aménager au mieux le bac de maintenance pour qu'il corresponde le plus possible a leur biotope naturel.

meme si mes bacs ne sont pas esthétique "visuellement",l'important c'est que mes poissons s'y sentent a l'aise.
c'est un travail quotidien et non juste des éléments de décors!
que dire de plus??

Avatar du membre
dasmor
Messages : 330
Enregistré le : 09 mars 2003 01:00
Numéro AFC : 1313.59
Localisation : Saint-Aubert

Message par dasmor » 03 sept. 2005 02:43

allez je vais réagir, il est un peu tard mais je me lance !

je trouve Seb que tu n'y vas pas de main morte ! Perso. je pense qu'il faut de tout pour faire un monde ! Il faut des beaufs ou aquarios comme vous les appelez qui n'ont comme seul et unique but d'avoir de beaux poissons qui se reproduisent pour leur plaisir personnel ou pour se la rammener devant les potes jusqu'aux ichtyos en passant par les mecs qui font ça pour le fric ! Aprés il faut savoir laisser tout le monde à sa place et ne pas juger les motivations de chacun !
Ayant fait des études de biologie, ma passion sera toujours guidée par mon esprit scientifique qui me poussera à tenter de comprendre les comportements inter/intra, évolutions morphologiques,comportements alimentaires, évolution d'un biotope etc mais je reste aussi admiratif devant un bel aquarium recréant un petit bout de nature !

voila ma pensée philosophique de la nuit ;+)
@ntoine

Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8345
Enregistré le : 04 août 2001 01:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Message par Flodèp » 03 sept. 2005 07:28

dasmor a écrit : Ayant fait des études de biologie, ma passion sera toujours guidée par mon esprit scientifique qui me poussera à tenter de comprendre les comportements inter/intra, évolutions morphologiques,comportements alimentaires, évolution d'un biotope etc mais je reste aussi admiratif devant un bel aquarium recréant un petit bout de nature !
je pense que nous sommes quelques uns comme ça :wink:

Et d'accord avec toi pour dire que Seb est un peu virulent. Faut vraiment de tout pour faire un monde même si c'est des fois c'est pas rejouissant. L'avantage c'est que chacun peut faire ce qu'il veut, on est pas obligé de faire comme tout le monde . Après ça derape et c'est quasi facho ...
cf. Arlon y a je sais plus combien de temps , le comité d'ethique aquariophile ... les gars qui vont décider a ma place (et mal en plus) ce qui est bon pour Ma passion :silly:

Avatar du membre
dasmor
Messages : 330
Enregistré le : 09 mars 2003 01:00
Numéro AFC : 1313.59
Localisation : Saint-Aubert

Message par dasmor » 03 sept. 2005 09:07

Oui je me souviens bien de cette année là à Arlon ! Si je me souviens bien ça partait d'un bon sentiment de vouloir exterminer les especes hybrides (Red parrot etc) mais ils n'en avaient pas mesuré les consequences !

Pour en revenir un peu plus dans le sujet je pense qu'il y a au fond de chaque cichlidophile un amoureux de la nature il n'y a qu'à voir les personnes qui se passionnent également pour les reptiles, orchidées, botanique en générale, ...

xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 01:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

Message par xavier.longy » 03 sept. 2005 09:09

seb 59, il est fort dommage que tu ne lises pas de littérature germanophone. si ce que tu dis sur les articles est vrai pour ce qu'on trouve dans les kiosques français, je peux t'assurer que ce n'est pas le cas de DATZ.Tu peux jeter un oeil à l'excellentissime "Buntbarsche Amerikas" de stawikowski et werner et tu verras que les amateurs éclairées sont capables d'une recherche biblio et d'un travail de synthèse assez hallucinant;
Pour le reste de tes propos, et te connaissant un peu, je pense que ton clavier a dépassé le fond de ta pensée....je te rappèle que ce ne sont pas les puéricultrices qui font avancer la pédiatrie, ce ne sont pas les automobilistes qui font avancer la formule 1, ce ne sont pas les éleveurs de chiens qui font avancer la médecine vétérinaire, et donc en toute logique, ce ne sont pas les aquariophiles qui font avancer l'ichtyologie.C'est normal, chacun son métier et les vaches seront bien gardées!
Bien qu'ayant un dilpome de Docteur vétérinaire, j'ai grand plaisir a cotoyer au quotidien des gens divers et variés, qui n'ont souvent pas le bac, mais qui font de leur mieux pour faire leur travail et nourrir leur famille et pour qui j'ai beaucoup d'admiration. Ils se foutent pas mal de la PCR, de la cytométrie de flux, des sous-unités de ribosomes ou des micro-satellites et je les comprends et ce sont des gens très bien!
Viens au congrès, je te paierai une bière, j'ai bac +7, je suis donc fréquentable!

xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 01:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

Message par xavier.longy » 03 sept. 2005 09:17

Pour ma part, je crois que j'ai un besoin physique, dans mes trippes, de m'entourer d'animaux en tout genre, et ce depuis mon plus jeune age. J'ai aussi depuis que je tiens debout (28 ans environ, moins quelques soirs de bringue...)une attirance physique marquée pour tous les points d'eau douce de la planète.C'est donc pour cela que je suis aquariophile.comme mes bacs ne sont pas extensibles et que choisir, c'est renoncer, je suis cichlidophile....
Rien de grand dans le monde ne s'est fait sans passion.
Quand je serai grand, je serai Patrick de Rham ou Patrick Tawil!

Avatar du membre
Alain CARPI
Messages : 5071
Enregistré le : 08 oct. 2003 01:00
Localisation : Département 47 près d'Agen
Contact :

Message par Alain CARPI » 03 sept. 2005 09:52

Bonjour !
Quand un client souhaite aquérir un aquarium, je m'enquière de ses motivations... souhaite t-il avoir un bel objet sur la cheminée, ou s'interesse t-il à la vie des poissons ?
Florent.De.Gasperis : "L'avantage c'est que chacun peut faire ce qu'il veut, on est pas obligé de faire comme tout le monde . Après ça derape et c'est quasi facho ..."
Je vais un peu hors sujet :
Facho, la pensée unique, ça ramène à une histoire peu réjouissante...
Sur un autre forum, si on a le malheur de ne pas s'inscrire dans la "pensée unique", on s'attire des critiques incendiaires (peu constructives), voire même à des insultes.
Est-ce là la bonne méthode pour partager notre passion ?
A ce jour je n'ai jamais rencontrer quelqu'un qui ait démarré l'aquariophilie sans commettre d'erreurs et, quand un nouveau fait la démarche de venir demander conseil, la meilleure réponse et de lui expliquer où est l'erreur, de l'aider à rectifier et à ne plus la reproduire.
Red parrot = poubelle... est-ce une réponse ? Ne vaut-il pas mieux essayer de faire évoluer en expliquant ?

Séb_59 : "se hisser sur un piedestal que de construire des choses..."
Certains, dont je reconnais par ailleurs les compétences, ont ce fichu besoin de reconnaissance et ne supportent en aucune manière qu'on puisse avoir un avis différent qui, sans doute le pensent-ils, remet en cause leur notoriété...

J'arrète la polémique... MDR !
A + !

Avatar du membre
Séb_59
Messages : 1674
Enregistré le : 04 juin 2001 01:00
Localisation : Lille
Contact :

Message par Séb_59 » 03 sept. 2005 10:27

Salut,
mon intention n'était pas de tenir des propos fascistes. C'est simplement un sentiment que je ressens aujourd'hui. Je suis d'accord qu'il faut de tout pour faire un monde. De toute façon, avant d'avoir des connaissances solides en aquario, il faut être débutant et donc découvrir comment on maintient des poissons. Tout le monde n'a pas non plus forcément le temps et l'argent pour avoir 15 bacs, faire tous les congrés, etc... mais quand je vois des aquario qui ont 30 ans d'expérience derrière eux, une fishroom de 6000 l et qu'ils ne font que de la repro et de la maintenance, je trouve ça un peu dommage. Mais c'est leur droit et je le respecte.
Quand je compare un congré de scientifiques et un congré aquariophile comme celui de l'AFC, je me sens frustré, parce que je sais que je n'apprendrai pas grand chose de vraiment intéressant en assistant aux conf à Vichy. Je sais qu'en Allemagne ou dans d'autres pays c'est un peu différent et que certaines revues comme la DATZ publient des articles intéressants. Il ne faut pas prendre mon sentiment de frustration comme une critique. Il y a eu des tentatives pour monter des projets qui sont toutes louables, mais je n'en connais pas qui ont abouti à de vrais résultats. Un exemple de petite étude sympa que les gens pourraient faire, c'est simplement regarder le degré de territorialité des conchylicoles en fonction de leur structure sociale, de l'habitat d'origine, etc... suffit d'être une dizaine de potes tanganyikophiles, de regrouper les données et regarder si une tendance se dégage, même sans forcément faire de stat. Ou encore comparer le comportement d'espèces proches comme le groupe Apisto macmasteri (macmasteri, viejita, honsgloi, etc...) ou encore l'influence de la taille d'un bac et de son aménagement sur la construction des nids de certains haplos ne serait ce que du Copadichromis trewavasae, ce qui permettrait de savoir réellement quand on retrouve un comportement "naturel" si chers aux membres de ce forum. Une fois j'avais demandé sur ce même forum que les gens possédant des estherae me donnent le nombre et la forme (O, OB, normal) de mâles et de femelles obtenus lors de leurs repro. Suffit de ressortir son calepin où on note ses observations et de le mettre sur le forum, ou si on n'a pas de callepin, de mettre la tendance générale qu'on observe (souvent j'ai plus de mâles que de femelles, ou j'ai toujours que des OB en croisant un mâle et une femelle OB). Preque personne ne m'a répondu... Pourquoi ? ont-ils peur d'être critiqué ? se sortir une connerie ? Ce genre de petite étude reste très rare... trop à mon goût, surtout comparé à d'autres milieux naturalistes. Les ornithologues par exemple collaborent entre eux et avec des scientifiques pour mener à bien des projets et ça marche. Pourquoi pas en aquario ? j'ai pas la réponse.
Après j'aprécie toujours de rencontrer des aquario de tous horizons et de trinquer une bonne bière avec eux. Je viens toujours aussi souvent sur CF où on trouve tous les niveaux. Mais il y a cette frustration que je n'avais pas il y a quelques années... par contre c'est clair que ça me ferait chier de parler cytométrie de flux à Vichy
Amicalement, séb

<font size=-2> Ce Message a été édité par: Séb_59 le 03-09-2005 11:29 </font>

Avatar du membre
Alain CARPI
Messages : 5071
Enregistré le : 08 oct. 2003 01:00
Localisation : Département 47 près d'Agen
Contact :

Message par Alain CARPI » 03 sept. 2005 11:22

P.
"certains aussi ont du mal à comprendre que les réponses qu'ils postent parfois sont telleent idiotes, qu'ils sont mieux de rester derrière leur comptoir..."
Voilà ce que j'appelle une critique incendiaire et non constructive....
Et... tu as quoi à apporter au sujet du topic ?

Nico80
Messages : 178
Enregistré le : 07 sept. 2004 01:00
Localisation : Amiens

Message par Nico80 » 03 sept. 2005 12:43

A mon tour.

Pour moi, tout a commencé il y a 4 ans quand j'ai "retapé" le bac 100 litres de ma femme qu'elle avait "herité".
Dedans ? Des poissons non identifiés (je ne me souviens plus vraiment et je n'y connaissait absolument rien).

Puis, il y a deux ans, et grace à INTERNET, formidable source pour les passions, j'ai passé beaucoup de temps à me documenter sur des sites généralistes comme AB par exemple=> le bac a été remanié complétement avec une pop plus classique : guppys, neons.

Puis c'est l'ascension. L'eau étant dure ici, j'investis dans l'africain il y a un an : tanga ou malawi, mon coeur balance et c'est le malawi.
Bac de 240l avec aulonocaras et copadichromis.
Il y a 6 mois, je remplace le bac 100l amazonien par un 300l pour y mettre des cichlidés : des discus.
Voila ou j'en suis.

Pour moi les cichlidés sont très interressant car ils sont casse-bonbons et imprévisibles. Ils ont leur caractère et c'est ca qui fait toute la différentes avec les autres especes.

Nicolas

xavier.longy
Messages : 1160
Enregistré le : 29 sept. 2001 01:00
Numéro AFC : 1887.87
Localisation : Veyrac

Message par xavier.longy » 03 sept. 2005 13:59

je savais que ton clavier avait dépassé ta pensée seb 59. sur ton dernier topic je suis d'accord à 200 % avec toi. sans vouloir toujours citer les cousins germaniques en exemple (moi je suis 100% limousin), ils créent parfois des "Arbeitkreis"(AK pour les intimes)ou cercles de travail, qui se penchent sur un sujet pour quelques années, prennent plein de notes et d'observations et compilent ça en un article;par exemple, ils ont fait cela avec le genre heros, une dizaine de gars a pris en charge chacun deux-trois espèces du genre pendant trois ans. ils ont ensuite pondu un aricle dans l'AFc allemande melant les observations de tous.
Un peu différent, la DCG propose des "patenschaften" (je sais pas trop comment traduire, parrainage peut-être) qui consiste à dire " tiens moi je m'engage à maintenir, reproduire et diffuser telle espèce pendant deux ou trois ans. Tout cela dans le but d'éviter que tout le monde ait à un instant t le poisson à la mode et que celui-ci disparaisse des bacs quelques années après;
Voilà quelques pistes;
Sinon moi je suis un grand fan des rassemblements cichlidophiles en général et du congrès de vichy en particulier
Rien de grand dans le monde ne s'est fait sans passion.
Quand je serai grand, je serai Patrick de Rham ou Patrick Tawil!

Avatar du membre
Estelle
Messages : 4996
Enregistré le : 06 sept. 2003 01:00
Numéro AFC : 159.91
Localisation : Verrières-le-Buisson (91)
Contact :

Message par Estelle » 04 sept. 2005 09:38

Hello.
Pour l'instant je ne suis pas intervenue sur ce topic, car la dernière des choses que j'ai envie de faire, c'est d'analyser ma passion, ses tenants et ses aboutissants. La passion (car c'est pour moi plus qu'un "hobby") est pour moi comme l'amour: ça ne se décortique pas. Il y a des mystères qui ne se "déflorent" pas, pour en garder le charme et la saveur...

Par contre, j'ai eu envie de réagir vis-à-vis de ce que j'ai lu ici.
Chacun a ses motivations, on sent bien déjà sur le forum qu'il y a plusieurs "catégories" de cichlidophiles.
C'est ce qui fait la richesse d'une passion, et d'une rencontre entre passionnés comme Vichy. Je n'ose imaginer comment ce serait si on y croisait que des types en train de papoter cladisme ou génétique... :lol:

Nous ne sommes pas des scientifiques, et pour la plupart nous avons un métier qui n'a aucune relation avec l'aquariophilie.
Bien que je n'aie pas de penchant pour la bière, j'ai envie de me classer parmi les fameux "beaufs" cités au dessus car je me retrouve bien dans ceux qui se font une joie de voir leurs potes à Vichy, ou qui parlent plus maintenance qu'écosystème dans leurs articles.

Je ne me sens aucune vocation à combler les frustrations des cichlidophiles scientifiques. Il y a une notion plus importante pour moi c'est celle de plaisir. Ben oui.
Alors c'est vrai que j'ai une curiosité scientifique, que j'ai fait des études de bio qui me permettent de m'intéresser un peu aux discussions plus pointues ( parce que pour s'y intéresser, encore faut-il capter le jargon que ces scientifiques se plaisent à utiliser...)
Et oui ça me plairait bien de participer à des petites études groupées sur des espèces, sur des comportements. Mais ai-je le temps, ou même les compétences, pour lancer ça? Non. Et je n'ai pas de Maylandia estherae.
Je suis sûre que parmi nos amis allemands, ceux qui ont lancé ce type d'études ne sont pas les premiers péquenauds du coin. Or, si chez nous, les types calés passent plus de temps à déplorer que les autres ne le soient pas, plutôt qu'à proposer des choses, je doute que la situation évolue...

C'est le sentiment de frustration qui fait avancer, alors quelque part on t'a rendu service Seb. A toi maintenant de renvoyer la balle en guidant la communauté cichlidophile vers plus de conscience et d'analyse.
Je pense que tu pourrais être surpris du répondant si tu prenais l'initiative. En Tanganyika par exemple,je pense qu'on est nombreux à souhaiter ce genre de mouvements.
:wink:

<font size=-2> Ce Message a été édité par: estelle le 04-09-2005 11:31 </font>
Image

samaki
Messages : 1163
Enregistré le : 10 févr. 2002 01:00
Numéro AFC : 1028-91
Localisation : Gif/Yvette
Contact :

Message par samaki » 05 sept. 2005 13:55

Hello voila comment je suis arrivé à l'aquario, mon père avait un bac avec des scalaires quant j'étais petit, il en a racheté un quant j'ai eu 12 ans et a recommencé avec des scaaires, il m'a laissé choisir le reste de la population, guppies, platys, xiphos, rasboras ,kuhlis ont peuplé ce bac, puis j'ai voulu avoir des ramirezis(j'avais flaché sur ces poissons qui me rappelaient un peu les poissons marins) les animaux, j'en ai toujours eu et les ai toujours kiffé: chat, chiens lapins,cochons d'Inde, tortues aquatiques, pigeons, rats souris,
J'ai gardé le bac avec les ramirezis pendant 6 mois et ai voulu ajouté d'autres cichlidés(je savais par le vendeur qu'ils sappelaient ainsi) j'ai donc mélangé avec la population prècèdente des Pseudotropheus zebra(1 cple) et Cryptoheros nigrofasciatum, je vous dis pas le b....l que ça a été, un vrai carnage. Il ne restait plus que les plus costaud soit les nigrosl et les pseudos . J' ai rapporté les pseudos et avec les conseils d'un autre vendeur j'ai acheté Cichasoma(il s'appelait comme cela à l'époque) cyanotictus et un oscar. toutt ça dans un 120 litres. plus j'ai oublié un Clarias heteromorpha de 5 cm. les poissons étant juvéniles ,le bac a tenu le coup pendant environ quelques mois(5-6) puis quant les couples ont voulu pondre, une deuxiéme catastrophe, j'ai perdu les nigros et la femelle cyano, il ne me restat que 3 poissons, le vendeur m'a vendu un couple de Hypsophrys nicaraguensae . je ne sais pas comment mais le bac a tourné pendant un ou deux ans. j'ai rencontré un pote aquariophile qui m'a alors branché sur les poissons du lac malawi(avec le livre de l'époque ou la majorité des photos étaient des photos prises hors de l'eau) j'ai donc donné mes poissons et ai acheté des Labidochromis textilis, Labidochromis caruleus, Pseudotropheus zebra et j'avais toujours mon clarias qui mesurait près de 25 cm.
j'ai gardé ce bac pendant un certain temps puis j'ai fait un break musiques et concerts m'enpèchait de monter un bac. La naissance de ma fille m'a fait oublié quelques temps cette passion. j'ai quant même acheté un bac de 2 m et un de 150 cm que j'ai mis en route environ 3 ans aprés l'avoir acheté
j'ai redémarré avec le tanga, cyphos, princesse du Burundi, julido marlieri. j'ai flahé quant j'ai acheté le livre de Ad Koenings sur les cichlidés du tanga sur Lepidiolamprologus elongatus, l m'a fallu plus de 2 ans pour en trouver. Les bacs ont commencé à se multiplier, un dans le salon, un dans la cuisine, un dans l'entrée. trois ans aprés, par hasard je tombe sur l'article de Y.fermon sur les haplos du Victoria et là c'est encore un coup de foudre, Cela fait maintenat près de 10 ans que je les maintiens. J'aime tous les poissons , du sandre que je pêche au poissons des récifs coralliens ou les gardons ou les cichlidés. j'aime apprendre ou ils vivent ,comment ils vivent ce qu'ils mangent, comment ils se reproduisent, etc.. c'est un puit sans fond, je passerais certainement ma vie à apprendre et même alors je ne pense pas que connaitrais grand chose tellement est grande la diversité et tellement complexe est la vie

:wink:
Ps je ne tien pas compte de la motivations ou des intèrèts que peuvent avoir certains passionnés, comme dit précédemment, il faut du divers pour que ce soit intérréssant et c'est un hobby intérréssant quiqu'on puisse en dire.


<font size=-2> Ce Message a été édité par: samaki le 05-09-2005 15:06 </font>
Croire qu'il suffit de salir la réputation d'une autre personne pour être reconnu et se sentir grand est une grave erreur, justifier son intolérance par une prétendue victimisation est plus qu'une erreur, c'est signe de défaillance intellectuelle et de malhonnêteté intrinsèque profonde.

Http://www.Cichlid-forum.com
le plus grand forum de cichlidés mondial

humilis
Messages : 1695
Enregistré le : 22 janv. 2005 01:00
Localisation : randan

Message par humilis » 05 sept. 2005 14:19

estelle quand je dis"beaufs" c'est vraiment l'extréme que je prend!

ca ne m'empéche pas de boire une bonne biére de temps en temps avec d'autres passionnés!

bien sur qu'il faut prendre du plaisir a ce qu'on fait sinon ca n'en vaut pas la peine!!
si je fais du cichlidés c'est que je prend du plaisir a le faire!!

je n'ai aucune vocation scientifique,d'ailleurs je suis loin d'en avoir les compétences!

j'aime bien avoir des beaux cichlidés bien colorés et les faire voir ! bien sur!mais c'est pas l'aboutissement de ma passion!
comme tu dis heureusement qu'on est pas tous pareils sinon qu'est ce qu'on s'embeterais!!

c'est se qui fait la richesse du monde comme la diversité des différents cichlidés!!

voila!!

Avatar du membre
Manu P.
Messages : 695
Enregistré le : 09 juil. 2002 01:00
Localisation : 78

Message par Manu P. » 05 sept. 2005 15:10

Des "beaufs", bizarre je ne me voyais pas comme ça :D et si on employait un terme plus approprié "passionné(e)s".

Comme l'indique Estelle, nous avons chacun notre métier et il est difficile de mener à bien les deux choses.

Se documenter, s'intéresser au milieu naturel de nos pensionnaires (faune, flore) ainsi qu'aux autochtones (comment ils vivent, se nourrissent etc) est je crois aussi très important.

Autre chose qui fait que l'on à du mal à lâcher cette passion c'est les personnes. Depuis que je fais de l'aquariophilie (je ne fais pas que des cichlidés :silly: ) j'ai eu la chance de rencontrer tout type de personnes :

1) Beaufs
2) Passionnés
3) Virusés :D
4) Scientifiques
5) C.ons

Je n'ai gardé que le meilleur et ignoré le reste et depuis toutes ces années je me suis
fait des amis qui ne m'ont jamais déçu.

Au suivant svp :D

:jap:
L'expérience est le nom que chacun donne â  ses erreurs.

J-S
Administrateur
Messages : 4192
Enregistré le : 22 mai 2001 01:00
Contact :

Message par J-S » 05 sept. 2005 15:13

Manu78 a écrit :
Au suivant svp :D
hop hop hop pas trop vite!

seul l'aspect humain te plait dans ce hobby?

Pas d'objectifs?

Merci. :D
:maintenance: Follow me on http://www.6klid.com, J-S.

Avatar du membre
Manu P.
Messages : 695
Enregistré le : 09 juil. 2002 01:00
Localisation : 78

Message par Manu P. » 05 sept. 2005 17:01

Bien entendu que j'ai des objectifs.

1) Si tout va bien (je croise les doigts)l'année 2006 pourrait être celle d'une prochaine maison et surtout avec sous-sol total afin de me garder 20/30 m2 pour une fish-room.

2) Avec des enfants en bas âge et un boulot qui me prend beaucoup de temps il m'est assez difficile de me déplacer loin et pour longtemps . C'est pas faute d'avoir des endroits ou aller, de par mon boulot je connais pas mal de personnes qui habitent en A.du Sud, en particulier le Brésil et j'ai un logis gratuit sans problème (ça c'est frustrant). Donc patience :ange:

Donc voilà pour les objectifs.

Li misié l'est content :D

:jap:
L'expérience est le nom que chacun donne â  ses erreurs.

J-S
Administrateur
Messages : 4192
Enregistré le : 22 mai 2001 01:00
Contact :

Message par J-S » 05 sept. 2005 17:28

Content?

Oui si tu veux :D

Mine de rien le sujet est plus qu'intéressant et vous vous livrez plus que difficilement...comme quoi il y a bien qqchose à creuser.

:wink:

Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17146
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
Contact :

Message par Benoit J. » 05 sept. 2005 20:33

Moi j'oublie un objectif qui est né d'une frustration d'internet, l'envie d'écrire des articles existait déjà et la revue de l'AFC en avait déjà fait passé quelques uns...
Sur le site d'Eric G. que j'ai commencé à fréquenter assidument (lors de ma reprise de Tanganyikophilie), il y avait d'inscrit sur une de ses pages "si vous avez des articles n'hésitez pas à me les envoyer"... Malheureusement ceux que je lui avais envoyés ne correspondaient pas à son "cahier des charges"...
De cette frustration est née l'envie de faire le mien, avec ma charte (il n'y en avait pas au début, je faisais surtout du n'importe quoi, genre "clipart" :bisou: , convaincu que c'était beau :D ) ...
Lors d'une longue phase d'apprentissage, Eric m'aida énormément avec ses trucs de codage html...
J'utilise frontpage, mais uniquement comme du basique, sans le JS, et tout ce qu'il propose qui est obsolète...

Donc une part de ma passion est devenue un examen attentif (si possible) de mes pensionnaires afin de faire partager mes observations à ceux qui sont intéressés par ces espèces. Je fais d'une pierre deux coups, je maintiens mes cichlidés favoris et ajoute un oeil avisé. Je ne prends pas de notes ou très peu.

Actuellement je réalise un de nos rêves, j'aménage un locarium du Tanganyika :love:

Un autre rêve à réaliser est la découverte du Lac bien sûr...

Et encore un autre serait d'avoir un très gros bac (3/4000 l) à la maison avec seulement une colonie de N. multifasciatus et quelques petits prédateurs !!! :lol::lol::lol:


:soil:

J-S
Administrateur
Messages : 4192
Enregistré le : 22 mai 2001 01:00
Contact :

Message par J-S » 14 sept. 2005 07:50

:up:

Avatar du membre
Hulk
Messages : 2609
Enregistré le : 09 oct. 2002 01:00
Localisation : àŽle-de-France

Message par Hulk » 15 sept. 2005 12:23

Eeeeh? What?s up doc ?

Je vais me lancer à mon tour. Vos petits historiques individuels m?ont bien amusé tout en permettant de mieux vous connaître. L?ami Steve avec sa série de « couples » à base de deux mâles, pas toujours de la même espèce, m?a bien fait marrer. Il fallait qu?il soit sérieusement accroché pour persévérer après ça. Très sympa, aussi, le micro-zoo payant de Benoît. J?aurais dû penser à rendre le mien payant, mais comme vous le verrez plus loin, ça n?aurait pas été facile pour des raisons de clandestinité. Le plus remarquable est Manu : le retour à la nature, ce n?était pas pour lui. Au passage, félicitations pour avoir réussi sa mue. Quant à moi, même si l?ami J-S veut avant tout nous orienter vers le futur, je vais moi aussi faire un petit saut dans le passé. J?essayerai de parler surtout des aspects originaux, mais malgré tout, je risque d?être prolixe, comme d?habitude.

Pour commencer, je vais faire tache, mais ma vraie passion, ce sont les oiseaux. Quand j?étais gosse, je me suis vu offrir des poussins (qui sont devenus de gros poulets qu?on m?a zigouillés), mais la vraie révélation, ce furent peu de temps après des pigeons d?ornement. J?ai rapidement transformé un appartement vacant appartenant à ma grand-mère en arche de Noé (à l?insu de tout le voisinage). Il y avait différentes pièces, avec un « peuplement » différent. L?une contenait les pigeons et les cailles, une autre les hamsters, une troisième les lapins, et la salle de bains était une volière de granivores. J?avais même recueilli un mâle de sarcelle d?hiver blessé par un chasseur.

Quand le pot-aux-roses fut découvert, ma grand-mère m?a subtilisé la clef. Elle l?aurait avalée si elle avait pu, il faut dire qu?elle me l?avait confiée au départ juste parce que j?avais recueilli un malheureux pigeon, qui s?est retrouvé le dominant de toute l?arche de Noé. Au passage, ce pigeon, un mâle, avait au début, lorsqu?il était seul, recueilli 4 poussins qu?on m?avait donnés, et il s?occupait d?eux comme une mère poule, ce qui est très étonnant compte tenu de la différence de comportement des petits poussins, qui sont nidifuges, avec les petits pigeons (nidicoles, autrement dit, qui restent au nid).

Donc, disais-je, les oiseaux m?ont toujours fasciné parce qu?ils volent, et parce que ce sont les animaux les plus évolués de la création ?surpassés seulement par quelques mammifères sur le plan des capacités mentales, et encore, surtout le premier d?entre eux. Pour les couleurs, la beauté et les comportements, les cichlidés peuvent se rhabiller. Très rapidement, les oiseaux m?ont amené à m?intéresser à l?évolution animale, et ce qui m?attire avant tout, chez les oiseaux comme les mammifères, reptiles, poissons, ou autres, c?est d?appréhender la richesse du vivant. De ce point de vue, les cichlidés sont un très bon condensé, en particulier pour des poissons.

Comment y suis-je venu ? Déjà, les poissons furent ma seule compensation après le démantèlement de l?opération « arche de Hulk » par Adèle, ma regrettée grand-mère. Et comme je n?avais pas les moyens de m?offrir un aquarium, j?ai subtilisé un présentoir publicitaire de comprimés effervescents à mon grand-père (qui était pharmacien). Le comprimé effervescent (aspro, ou quelque chose comme ça) était un diffuseur dans une sorte de bulle de quelques dizaines de litres, surnommée « aquabulle » par un de mes frangins. Sa première population fut de deux ou trois poissons, dont un très beau Thorichthys meeki, qui occupait une coquille flottante de triton (un gastropode marin de grande taille du genre Charonia). Evidemment, l?expérience n?est pas allée très loin, ma seule référence en la matière était une de mes tantes qui tenait des combattants dans de tout petits récipients non chauffés. Un beau jour, les pieds du présentoir ont flanché, déclenchant un mini raz-de-marée dans l?appartement parental.

Il a fallu ensuite attendre plusieurs années avant de pouvoir me payer un vrai bac, et au bout d?un an, je suis arrivé aux cichlidés par des « pelmatos » (Pelvicachromis pulcher), qui restent l?un des cichlidés les plus mignons qui soient pour moi. De fil en aiguille, ou plutôt de Tanganyika en Malawi, j?ai poursuivi en me liant d?amitié avec Philippe Amouriq, mais je suis resté autour de ces deux lacs d?une part parce que du point de vue évolutif, ce sont les plus intéressants (le Tanganyika, surtout), mais aussi pour des raisons de facilité. Je n?ai jamais, depuis des années, eu la possibilité de m?investir pour installer correctement autre chose, bien que les fluviatiles africains ou sud-américains m?aient toujours tenté. Tout est toujours remis au jour où je ne serai plus en appartement étriqué, mais ce jour s?éloigne toujours plus. Par contre, ce jour-là, ce qui risque d?arriver, c?est que les oiseaux reprennent la place qui leur est due.


En dehors de ces considérations de préférence, la fascination devant les comportements et la morphologie des animaux ne faiblit pas, même si, du côté des cichlidés, je suis un peu fatigué de tourner en rond autour des mêmes trucs depuis des lustres (et de réentendre toujours les mêmes choses de la part de gens qui ont la chance d?être en phase de découverte), j?aimerais bien faire autre chose, mais pour le moment, ça m?est difficile. D?autant que mon côté boulimique fait que j?ai d?autres violons d?Ingres qui me prennent beaucoup de temps.

Les cichlidés, qui drainent beaucoup de passionnés, ont l?avantage de permettre de rencontrer beaucoup de gens intéressants de tous horizons, dont certains sont de multi-passionnés, comme moi. Je suis loin de souhaiter ne croiser que des scientifiques dans les congrès. Bien qu?étant littéralement tombé dedans étant petit, je sais que le côté scientifique n?étouffera jamais chez moi la fascination du gosse, mais je suis ravi de croiser des personnes qui ont un vrai tempérament de naturaliste. C?est ainsi que j?ai pu côtoyer des touche-à-tout comme Jean-Pierre Hacard, Jean-Claude Nourissat, Jean Carlus, (qui avait pratiquement un zoo privé, autrefois), Jérôme Thierry pour ne citer que ceux-là, et bien d?autres, ou encore, au congrès dernier, j?ai eu du plaisir à discuter avec des gars comme Michaël Negrini, que les cichlidés m?ont permis de connaître mais qui est davantage entomophile. Mon plus grand plaisir serait de connaître des amateurs d?autres « disciplines » que je n?ai pas la possibilité d?explorer, qui aillent des Dendrobates aux ouistitis en passant par les papillons.

A ce sujet et pour finir, j?ouvre une parenthèse sur les réflexions de Fabien concernant la futilité de la maintenance en captivité de tous ces êtres vivants. Je comprends très bien qu?il préfère de loin l?observation sur place à la maintenance artificielle (autant comparer une nourriture fraîche à de la nourriture en conserve), mais il faut bien être conscient que vivre en pleine nature est de plus en plus un luxe. Les sanctuaires de la nature (dont la Guyane) se réduisent à vitesse effrayante, et le développement du tourisme « vert », qui est provisoirement un bon moyen de promouvoir l?importance de la biodiversité, est en réalité une abomination. Les vrais sanctuaires doivent n?être accessibles qu?au cercle restreint de ceux qui les entretiennent et les étudient (dont Fabien a la chance de faire partie), sans quoi, avec la prolifération métastasique de la population humaine, il n?y aura vite plus de sanctuaire du tout. Il n?y a qu?à voir chez nous, en France métropolitaine, comment ceux qui prônent « le retour aux valeurs de dame nature » aiment le faire au mieux sur des sentiers de randonnées bien balisés (qui pullulent parfois de bipèdes bien peu favorables à la tranquillité de leurs hôtes légitimes), au pire, avec un prolongateur de bite à cartouches, quand ce n?est pas avec un gros 4X4 mugissant et puant le gazole.

Donc, à terme, nous sommes tous en cage (ce qui me déprime au plus haut point, mais qui est bien en passe de se réaliser, vu le peu de personnes qui réalisent que la surpopulation humaine est la source de tous nos maux). Et notre seule façon de nous en évader, c?est encore de recréer diversement des coins de nature chez nous. Et quand, en plus, ça aide à la préservation d?espèces dont les sanctuaires sont depuis longtemps envahis de tronçonneuses, de bétonnières et de 4x4, quand ce n?est pas de rejets d?eaux usées, ça permet de se dire que ce n?est pas vain.

Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17146
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
Contact :

Message par Benoit J. » 15 sept. 2005 12:34

... :love: ...

:gold::jap:

Avatar du membre
Pascal C.
Messages : 1505
Enregistré le : 14 mars 2004 01:00
Localisation : gouise 03
Contact :

Message par Pascal C. » 15 sept. 2005 12:38

A méditer par beaucoup de personne...

Répondre