Apistogramma sp Rio brazil

Tout sur les Cichlidés d'Amérique du Sud.
Répondre
TIFOU
Messages : 7
Enregistré le : 15 mars 2003 01:00

Message par TIFOU » 02 sept. 2003 11:56

J'en ai vu dans un magasin, mais ne connaissant rien de ce poisson je n'est pas osé en prendre.Si quelqu'un avait des infos sur la bête?
De plus, lors de différentes repro d'A Cacatuoides, je me retrouve avec toujours beaucoup plus de mâles que de femelles. Je suppose que les caractéristiques de l'eau ont une influence mais laquelle ?. Et si elles ont une influence sur les Cacatuoides je supposes aussi qu'elles en ont une sur les Hongsloi? Je viens d'avoir une ponte de ces derniers et je voudrais éviter le même petit souci si possible.

D'avance merci.

<font size=-2>[ Ce Message a été édité par: TIFOU le 02-09-2003 11:57 ]</font>





Avatar du membre
Séb_59
Messages : 1674
Enregistré le : 04 juin 2001 02:00
Localisation : Lille
Contact :

Message par Séb_59 » 02 sept. 2003 13:04

Salut,
en fait dans le cas du cacatuoides, un pH élevé dévie la sex-ratio en faveur des mâles. Pour le nijsseni, c'est l'inverse, un pH faible favorise les mâles. C'est le cas également de l'Apisto sp 'Voile' (il a d'autres noms). Mais je ne suis pas sûr que ce phénomène soit vrai pour tous les apisto. En tout cas, je crois qu'il y a surproduction de mâles dans la nature (donc dans les conditions optimales de croissance) peut-être parce qu'ils survivent moins bien que les femelles, ce qui permettrait d'obtenir une sex-ratio de 1:1 à l'âge adulte (stratégie évolutivement stable). Mais ce n'est qu'une hypôthèse. Par contre pourquoi le sex-ratio redevient équilibré lorsqu'on s'éloigne des conditions optimales... mystère. Peut-être que c'est simplement de la plasticité phénotypique (variation due à l'environnement et pas aux gènes eux-même) et que ce n'est pas une adaptation du tout.
Séb





Naga

Message par Naga » 04 sept. 2003 20:52

Il n'y a pas eu une proposition d'explication du genre : alternance dans les couvées (une fois que" des mâles, la suivante "que" des femelles, en fonction des "conditions d'environnement") pour augmenter les chances de "croisements" de dynasties ? (= moindres chances de formation de couples issus strictement de la même couvée).





TIFOU
Messages : 7
Enregistré le : 15 mars 2003 01:00

Message par TIFOU » 05 sept. 2003 10:12

Salut,

Tout d'abord merci pour ces réponses à Séb et Naga.
Donc j'en déduit que soit mon eau des cacatuoides n'est pas assez acide. Ce qui est certainement vrai ( 7.0-7.2),soit que je n'ais pas de chance. Car pour trois petites pontes réussi depuis le mois de MAI je me retrouve avec environ 85% de mâles, c'est énorme.
J'espères que mes HONGSLOÏ ne vont pas me faire la même chose car cela me semble bien parti. La femelle ne sors plus de la noix de coco. Je vous rassure les caractéristiques de l'eau ne sont pas les mêmes que pour les Cacatuoïdes.


SVP, si quelqu'un a des infos sur le sp Rio brazil. Je dois aller faire de nouveau un tour au magasin ( 120 Km de chez moi ) et je ne voudrais pas seulement les regarder s'il y en a encore.

Merci.





ledauphinblanc
Messages : 291
Enregistré le : 14 sept. 2002 02:00
Localisation : onnaing(nord)

Message par ledauphinblanc » 05 sept. 2003 12:16

TIFOU a écrit :
Salut,...

SVP, si quelqu'un a des infos sur le sp Rio brazil. Je dois aller faire de nouveau un tour au magasin ( 120 Km de chez moi ) et je ne voudrais pas seulement les regarder s'il y en a encore.

Merci.
oui effectivement j'aimerais avoir des infos aussi :jap:

nouvel apisto sauvage ou hybride ? :??:





Snoopy
Messages : 70
Enregistré le : 30 mai 2003 02:00
Localisation : Lyon

Message par Snoopy » 05 sept. 2003 14:24

Salut,

Des études américaines ont été menées sur 33 espèces d'apistogramma ( dont pelvicachromis ! ). Il en résulte une influence certaine de la température et de l'acidité de l'eau sur le sex-ratio... mais je n'ai plus les chiffres en tête :(

Dans une précédente conversation j'avais émis un doute quant à l'exhaustivité de ces paramètres influents ( pour un même pH et pour une même température, le sex-ratio chez les pelmatos s'avérait différent d'un bac à un autre ).

En tout cas une chose est sûre, c'est que le sex-ratio est variable :wink:

@+
Snoopy





Avatar du membre
Séb_59
Messages : 1674
Enregistré le : 04 juin 2001 02:00
Localisation : Lille
Contact :

Message par Séb_59 » 06 sept. 2003 23:09

Salut,
le problème de la sexe-ratio (oui, c'est féminin, même si ça sonne mieux au masculin) reste un problème mal compris des biologistes. Le premier à s'être intéressé aux problèmes de la sexe-ratio est Fisher qui dans les années 1930 a montré que théoriquement dans une population la seule stratégie qui se maintient à long terme est de produire autant de mâles que de femelles. Pourquoi ? parce que si on a beaucoup plus de mâles que de femelles dans la population, il est plus intéressant de donner naissance à beaucoup de filles pour avoir le maximum de descendants (autrement dit augmenter sa valeur sélective ou fitness en anglais), car si on faisait le contraire, tous les fils risqueraient de ne pas trouver de partenaires et donc de ne pas se reproduire du tout (donc pas de descendants et la lignée s'éteint progressivement). A l'inverse, si il y a beaucoup plus de femelles que de mâles dans la population, il sera plus judicieux de produire plus de fils que de filles (pour les mêmes raisons, compétition sexuelle oblige). Mais ça reste théorique et finalement il y a pas mal de cas où on n'a pas autant de mâles que de femelles... et on n'a pas encore trouvé d'explications pour tous les cas. L'idée de naga ne me parait pas très réaliste telle quelle simplement parce qu'il y a la dispersion (ou migration si vous préférez) qui élimine les éventuels problèmes de consanguinité... et il n'y a jamais (en condition normale) qu'une seule famille dans une mare. Actuellement, on tend plutôt vers des idées du genre : on produit principalement le sexe le moins conteux à produire ou dont le développement est le meilleur dans les conditions de l'environnement rencontré. Je m'explique : imaginons un cas tout à fait hypothétique chez les apistogramma. Chez ces poissons il y a beaucoup de compétition entre mâles pour posséder les femelles. Et en gros ce sont les mâles les plus forts et les plus gros qui ont le plus de femelles. Donc on a intéret à produire des gros mâles si on veut avoir des petits-enfants. Or on ne dispose généralement que d'un an pour le faire. Il faut donc que les mâles grossissent le plus vite possible. Dans un environnement riche et où la température est élevée (par exemple en plein soleil, croissance plus rapide), il peut être plus judicieux de produire surtout des mâles parce qu'ils seront plus gros et plus forts plus vite que ceux qui auront grandi dans un milieu pauvre et plus froid. Il y aura donc sélection pour les individus qui produisent un excès de mâles dans ce milieu. Par contre dans un milieu pauvre et froid (par exemple à l'ombre) on a pas intérêt à produire des mâles parce qu'ils ne grandiront pas vite et ne sauront pas s'imposer pour accéder aux femelles. Il est alors plus judicieux de produire surtout des femelles... au cours de leur croissance les jeunes ne sont pas inféodés à un territoire et peuvent donc passer d'un milieu à un autre sans problème, ce qui homogénéise la population. Globalement on pourra alors avoir une sexe-ratio qui tend vers autant de mâles que de femelles, mais localement, par exemple dans une seule ponte, n'avoir qu'un seul sexe. Des gens tentent aujourd'hui de faire des modèles sur ordinateur en y intégrant de nombreux facteurs (dispersion, compétition entre les sexes pour les ressources, survie différente des sexes, etc etc etc...) pour essayer de comprendre, mais c'est encore loin d'être gagné, tout comme c'est loin d'être simple...
Pour ce qui se passe chez les apisto et les pelvicachromis, je n'ai pas lu grand chose sur le sujet et je ne sais pas si quelqu'un a émis une idée réaliste...
Séb
PS 1 : désolé pour le mal de tête
occasionné ! :ange::ange:
PS 2 : la composition de l'eau, notamment le pH, sont peut-être simplement des indicateurs de la qualité du milieu (richesse en nourriture par exemple)

<font size=-2>[ Ce Message a été édité par: Séb_59 le 06-09-2003 23:12 ]</font>





Aknott
Messages : 11
Enregistré le : 28 août 2003 02:00
Localisation : Valenciennes

Message par Aknott » 07 sept. 2003 21:56

salut à tous
pour en revenir au sujet des a. sp rio brazil, si c'est à hustinx que tu les as vus, le club ou je suis en as acheté. Et il s'avere que çà serait de l'A. sp (rio)miua/ (rio) maboo . tout cela avec une certaine réserve;
si tu les as vus ailleurs alors la je peux pas t'aider.
A+
Aknott

<font size=-2>[ Ce Message a été édité par: Aknott le 07-09-2003 23:15 ]</font>





TIFOU
Messages : 7
Enregistré le : 15 mars 2003 01:00

Message par TIFOU » 08 sept. 2003 13:09

Salut,

Les A. Rio BRAZIL que j'ai vu étaient d'après le vendeur des sauvages. Je les ai vu à SENS (yonne) et non pas à HUNSTIX.

Mais, il n'y en a plus.

Et merci pour les réponses sur l'influence des paramètres de l'eau sur le sexe des cacatuoides.
Je vais essayer d'étudier le problème( caract de l'eau) si j'y arrive et le cas échéant je vous ferai part de mes observations.

A+





Répondre