[Maintenance des Tropheus] La légende des grands groupes...

Les Cichlidés du lac Tanganyika
Avatar du membre
Rudy P.
Messages : 768
Enregistré le : 16 nov. 2001 01:00
Localisation : Gerpinnes (B)

Message par Rudy P. » 16 juin 2004 12:31

<p align="center">Image</p>

Bonjour. Le sujet, sur le forum, concernant la maintenance des
Tropheus en couple m'a fait me souvenir d'une conversation, il y a
plusieurs années, avec un Tropheusophile des Cantons de l'Est qui, à
l'instar de bon nombre de ses "collègues" teutons, maintenait depuis
de longues années et avec succès (nombreuses repros) ses Troph par
paires ou trio, jamais plus... Il possédait 4 bacs de 2mx50x50 avec
chaque x deux espèces de Tropheus dans chaque ainsi qu'un lamprologue
ou un julido. Je ne l'ai plus revu, je ne sais pas ce qu'il est
devenu mais je me souviens qu'il s'était inspiré, pour sa
maintenance, des expériences menées par un cichlidophile allemand,
Ernst Von Drachenfels, dont j'ai retrouvé un article paru dans la RFC
de mars 1987. Je vous cite des extraits qui peuvent, à tout le moins,
susciter la réflexion:
"Pour approfondir ma connaissance du genre Tropheus (...) je pris la
décision de présenter une thèse de biologie à l'université de
Göttingen sur la structure sociale de ces Cichlidés (...)"
"Dans le cadre d'un exercice pratique (...) des étudiants ont eu
affaire à des problèmes de Tropheus. Des bacs de 500 litres avaient
été mis à leur disposition (...) Au bout de deux à trois jours, les
étudiantqs prirent conscience que T. moorii était un poisson
territorial. Ont été observés: T. moorii "Kirschfleck" (l'actuel T.
sp. black Bulu Point), T. moorii "Kaiser" (aujourd'hui T. sp. black
Kiriza) et le T. brichardi de Kipili (...) Dans un bac au décor bien
aménagé, d'une surface au sol de 2mx60cm, il y avait tout juste assez
de place pour que deux mâles puissent défendre leur territoire (...°
Il ne restait que peu de place pour les deux trois femelles qui
avaient été introduites dans ce "petit" bac (...)
Les bacs de deux mètres étaient bien trop petits pour plusieurs
mâles "kipili". Malgré de nombreux essais, nous n'avons jamais réussi
à maintenir plus d'un mâle dans un tel bac. Un mâme et trois femelles
étaient le maximum. Et même ces quatre animaux faisaient preuve d'un
comportement territorial prononcé , chacune des femelle étant
dominante dans son territoire. Ceci étaient également le cas des
femelles les plus faibles, dont le territoire se situait derrière un
rocher et dont la surface ne dépassait pas 20cm2. Mais dans ce petit
territoire, elles dominait le mâle (...)
Qu'est-ce qui a bien pu être à l'origine de la ligendes des Cichlidés
vivant en groupe? Il s'agit en fait d'un phénomène qui est bien connu
depuis lgtps chez les truites. Les truites de ruisseau sont des
poissons statiques. En situation normale, une truite adulte possède
un grand territoire et en chasse tous les intrus. Si la densité de
poissons augmente (...) la notion de territoire disparaît à partir
d'un certain seuil, un signe de notion de conservation de l'espèce.
Si l'on surpeuple un bac de Tropheus, et c'est le cas de tous les
bacs que j'ai pu voir jusqu'à présent, T. moorii ne fait preuve
d'aucun cpt territorial. Dès que l'un d'eaux désire respirer un peu,
il en résulte les combats dont ont pu être témoins de nombreux
éleveurs de Tropheus. Ces poissons vivent dans un tel état de
promiscuité et de stress qu'il devrait être évident pour chacun
d'entre nous que le petit dernier que nous introduisons dans le bac
ne possède pas d'atout suffisant pour s'en sortir (...)
Pour la maintenance en aquarium, deux possibilités se présentent. Ou
bien vous bourrez vos bacs de poissons comme vous l'avez fait jusqu'à
présent et vous le surveillez en permanence. Dans ce cas, vous
obtiendrez des résultats satisfaisants et des des reproductions. Ou
bien vous renoncez à ces "groupes de rêve" et vous ne maintenez qu'un
mâle et une ou deux femelle(s) d'une variété. Vous y ajoutez d'autres
poissons d'une variété géographiquement différente. Vous jouirez
alors du comportement territorial de vos Tropheus qui ne sont plus
stressés et auxquels vous pourrez ajouter sans arrière-pensée des
représentants du groupe des Neolamprologus ou des Julidochromis (...)
Mais rappeez-vous bien: des bacs de 2m sont la limite inférieure en
matière de dimension. C'est vous qui détenez le pouvoir de tirer du
plaisir de votre hobby ou de transformer votre bac en arène."

Voilà une prose bien instructive et qui, je me répète, a le mérite de
susciter la réflexion. Peut-être est-on à côté de la plaque depuis
des décennies? Peut-être pas... Interpellant quand même si je m'en
réfère à ma simple -et chaotique- expérience personnelle avec les
Tropheus: les seules repros que mes poissons ont pu mener à terme,
dans une "bonne" ambiance entre les écailles, c'était avec un trio de
T. duboisi "Bemba" (au départ ils étaient plus d'une dizaine)...

@+ Rudy P


<font size=-2> Ce Message a été édité par: benoit le 16-06-2004 15:44 </font>





Avatar du membre
steve.aeschbacher
Messages : 3133
Enregistré le : 22 juin 2001 02:00
Localisation : Suisse
Contact :

Message par steve.aeschbacher » 16 juin 2004 12:43

comme tu le dis Rudy, à méditer.... :jap:

PS HS : le nom de l'allemand...... Von Drachenfels :ange:





Avatar du membre
Rudy P.
Messages : 768
Enregistré le : 16 nov. 2001 01:00
Localisation : Gerpinnes (B)

Message par Rudy P. » 16 juin 2004 12:45

Mouarfff :silly::wink:





Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17148
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
Contact :

Message par Benoit J. » 16 juin 2004 12:53

Est à côté de la plaque, tel qui surpeuple pour inhiber le comportement territorial (pour les Mbunas aussi d'ailleur).....

Merci Rudy de cette réflexion :wink: .

:jap:


Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.



Avatar du membre
Rudy P.
Messages : 768
Enregistré le : 16 nov. 2001 01:00
Localisation : Gerpinnes (B)

Message par Rudy P. » 16 juin 2004 14:54

Et donc, ce midi, j'ai encore relu l'article de Von Drachenfels et pas mal d'autres articles qui vont dans le sens contraire. Et puis, j'ai longuement observé mon bac à Tropheus (eh oui, je m'y suis remis, il y a peu de tps :Dent: ), agencé et peuplé selon la règle (à une exception - j'ai deux variétés) communément admise. J'ai donc 22 Tropheus ds un 200x50x60 particulièrement bien enroché (avec des cailloux qui monte à la surf.): le balai est constant, ça virevolte dans tous les sens MAIS, j'ai à gauche un mâle Kiriza qui domine une grosse pierre et qui fleurte, frétille avec une femelle (tjs la même - et ça depuis plusieurs jours - facilement identifiable à son écaille en - au-dessus de l'oeil gauche). A droite (et au centre - un expansif!), c'est un Moliro qui fait la loi et s'est accaparé deux femelles dont une qui s'est insallée au pied de qq anubias et qui n'y supporte pas grand monde) Ceux-là sont superbes, bien colorés, même les femelles ont un certain éclat... Et puis, il y a 22 - 5 = 17 Tropheus qui naviguent, le tein sombre et les nageoires colées le long du corps, entre deux eux, soumis aux coups de boutoir des deux patrons du bac, avec une mention pour le Moliro.
Mais sans doute suis-je influencé par la lecture de cet article qui, malgré tout et je ne le cache pas, me fait voir la maintenance des Tropheus d'un autre oeil...
Il est vrai que j'ai un pote qui maintient un groupe d'Ikola (une douzaine dans un 400 l) ss problème et avec des repros - il est aussi vrai que seul un poisson paraît parfaitement épanoui. Dans un autre 300 litres ils possèdent une petite vingtaine de Bemba, avec repros aussi, mais aussi avec pas mal de poissons sombres et apparemment stressés.
On avait mis ces observations sous le coup du mal nécessaire afin de permettre au maître et à sa petite cour (généralement limitée à 1, 2 ou 3 femelles max) de s'épanouir.
Le + simple est certainement de vérifier par soi-même... Je vais peut-être m'y risquer (aïe, aïe, aïe!)... Et si ça marche, j'aurai plein de Troph en trop :silly::wink:





Avatar du membre
Estelle
Messages : 4996
Enregistré le : 06 sept. 2003 02:00
Numéro AFC : 159.91
Localisation : Verrières-le-Buisson (91)
Contact :

Message par Estelle » 16 juin 2004 15:07

Topic très intéressant.
C'est vrai que ça fait du bien de remettre en question certaines idées reçues qui finissent par devenir des vérités restreintes.
Maintenir des Tropheus ne m'a jamais intéressée car je n'aime pas ce type de groupe où seul le dominant est intéressant à observer, et les autres font "troupeau" de moutons.
Mais je tenterais bien un trio dans mon 600 litres, pour voir... :silly::lol:


Image



Avatar du membre
Rudy P.
Messages : 768
Enregistré le : 16 nov. 2001 01:00
Localisation : Gerpinnes (B)

Message par Rudy P. » 16 juin 2004 15:16

Le gars dont je parle en début de topic avait un bac splendide dans son salon... 200x50x50, entièrement décoré de roches style silex - il y en avait tellement qu'on voyait à peine le sable et le fond bleu du carreau arrière... Ds ce bac évoluait un couple de T. duboisi et un trio de T. Mpulungu (à l'époque il s'appelait Sunset), de tps en tps un alevin sortait des roches, peu impressionné par une petite colonie de Neolamprologus brichardi (des svg, importés direct du Burundi - je me souviens qu'il en était fier) et un couple de Julido marlieri (+ qq jeunes). Le bac était très beau, peu peuplé (9 adultes dans 500 litres :ange: ) et donc, chacun(e) pouvait dominer un territoire - Un sentiment de sérénité transpirait de cet aquarium. C'est peut-être ça l'équilibre...





Calimero
Messages : 215
Enregistré le : 22 juin 2002 02:00
Localisation : Wavre (Belgique)
Contact :

Message par Calimero » 16 juin 2004 15:37

Je suis d'accord et essaie de maintenir cet esprit actuellement, mais avec les repro, cela fini toujours par changer la donne.

Il faut dire que nos aquariums sont toujours trop petit! Vous avez déjà vu les distances parfois parcourues dans les lac et à contrario les individus qui ne quittent à peu près pas leur caillou de toute leur existence.

Pas facile un équilibre dans un milieu clos, la première preuve étant la quantité deau à changer et sa fréquence.

Vais mettre deux conchi dans un 3000l et je ne change l'eau qu'une fois par an, na :ange: Une coquille de chaque côté et le tour est joué. P'tét ki nse croiserons même jamais?????





mzungu
Messages : 91
Enregistré le : 07 janv. 2004 01:00

Message par mzungu » 16 juin 2004 18:00

- Dans un bac de 600 litres, j'ai deux groupes d'une bonne douzaine de Troph de deux espèces différentes, disons donc une trentaine de poissons. Pas de décors. Pas de bagarres. Pas de repros :(

- Dans une autre bac de 3-400 litres, j'avais une douzaine de T. sp. Kiriza avec décors. Bagarres pendant quelques semaines, restent un mâle et trois femelles du groupe initial et maintenant, c'est calme mais avec deux ou trois dizaines d'alevins qui trainouillent depuis entre les roches, les alevins se faisaient bouffer quand le groupe était plus ou moins au complet

<font size=-2> Ce Message a été édité par: mzungu le 16-06-2004 18:02 </font>





Avatar du membre
Hulk
Messages : 2609
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : àŽle-de-France

Message par Hulk » 16 juin 2004 19:35

benoit a écrit :
Est à côté de la plaque, tel qui surpeuple pour inhiber le comportement territorial (pour les Mbunas aussi d'ailleur).....

Merci Rudy de cette réflexion :wink: .

:jap:
Moi, j'ai connu un certain Ernst von Hulkwilsfeld qui tient ce discours de manière obsessionnelle depuis des décennies, y compris ici même.

C'est moi que j'ai rédac'cheffé l'article dont il est question sus-nommé ci-dessus, bien que je ne fuchisse...? fuschiasse...? fusse? pas entièrement d'accord avec le contenu. Par contre, j'avais hululé quand, quelques années auparavant, était paru un article d'un certain Omeyer qui disait "qu'y avait qu'à" mettre plein de femelles avec un mâle et sans décor pour avoir tout plein de reproductions. Du point de vue de l'élevage intensif, c'était valable (et ça marche), mais d'un point de vue aquariophile, c'était une abomination. Tout le monde a crié au génie, et cet article a fait école, puis un dogme.





Avatar du membre
Séb_59
Messages : 1674
Enregistré le : 04 juin 2001 02:00
Localisation : Lille
Contact :

Message par Séb_59 » 16 juin 2004 20:36

Salut,
j'avais essayé de lancer un débat semblable y en 1an et demi-2 ans sur CF, mais personne n'avait répondu... je suis content de voir que je ne suis pas le seul à me poser des questions sur certains dogmes... dommage que je n'ai ni le temps ni la place ni l'argent pour tenter l'expérience avec des Tropheus.
Séb





Avatar du membre
Hulk
Messages : 2609
Enregistré le : 09 oct. 2002 02:00
Localisation : àŽle-de-France

Message par Hulk » 17 juin 2004 09:15

Quant à moi, avec les Tropheus, j'ai plus de 25 ans d'expériences les plus diverses derrière moi. Et tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien, comme dirait l'autre, notamment parce que pour avoir, sinon des certitudes, du moins des "tendances", il faudrait répéter les conditions expérimentales à l'identique, et non multiplier les combinaisons, comme tu le sais bien.

En fait, j'ai observé tous les cas de figure, et ça dépend vraiment de la configuration. La territorialité est fréquente, mais pas vraiment systématique. Il ne faut pas généraliser sous peine de simplifier. En milieu naturel, les individus sont naturellement casaniers, c'est donc une forme de territorialité, mais la tolérance des congénères varie apparemment en fonction de la densité de population et du potentiel de concurrence (un individu adulte acceptera les individus de son sexe s'ils sont plus jeunes, ou de l'autre sexe). C'est pour ça que le principe du maintien en groupe est valable aussi. Chez moi, depuis quelques années, c'est plutôt en couple avec des mbunas ou avec d'autres Tropheus juvéniles que je les tiens. Et c'est comme toutes les méthodes: ça tient un certain temps, et puis... quand les juvéniles grossissent, ou que les liposuccions de madame ne suffisent plus pour la libido de monsieur, les choses se gâtent.

<font size=-2> Ce Message a été édité par: Hulk le 17-06-2004 09:16 </font>





tropheus16
Messages : 539
Enregistré le : 10 mars 2002 01:00
Localisation : angouleme

Message par tropheus16 » 18 juin 2004 07:44

je dirais plutot que la maintenance en trio ou quatuor n est valable que dans de tres grand bac
ma maintenance en groupe etant possible dans des bacs de dimensions plus restreintes , mais pour moi a partir de 1m50x50
mais comme l'a dis Hulk rien n est jamais acquis avec les tropheus


love cichlids !!



yoyo
Messages : 219
Enregistré le : 23 mai 2003 02:00

Message par yoyo » 20 juin 2004 10:44

PIRQUET Rudy a écrit :
Le sujet, sur le forum, concernant la maintenance des
Tropheus en couple m'a fait me souvenir d'une conversation...
.../...
Voilà une prose bien instructive et qui, je me répète, a le mérite de susciter la réflexion....
Belle théorie.
Après la théorie, il y a la pratique...

Il y a plusieurs façons de voir le problème de la maintenance des tropheus (si, problème, il y a !) :
  • Soit untel a raison et les autres ont tort.
    Une chose est sûre, ce n'est pas en disant "J'ai raison donc les autres ont tort" qu'on fera avancer les choses...
  • Soit tout le monde a tort.
  • Soit tout le monde a raison.


A chacun sa façon de penser... mais je crois que tout le monde à plus ou moins raison.

PETIT RAPPEL DES GRANDES LIGNES :
Le genre Tropheus est composé d'espèces (Moorii, Sp. Black, Sp. Red, Duboisi, Brichardi.....), elles-mêmes composées de variétés géographiques (lieu de pêche...).
C'est un poisson grégaire avec un comportement territorial et hierarchisé, inféodé au substrat pierreux où il se protège et se nourrit.

Il est certain que la maintenance de ces poissons dans nos "aquariums-prisons" n'a rien de comparable à ce que l'on peut trouver dans la nature et à moins de les maintenir dans des piscines plus qu'olympiques, on ne leur rendra jamais ce comportement naturel qu'ils ont mis des millénaires à acquerir.

Il est inutile de chercher à trouver des généralités au sein d'une même variété car chaque poisson est un cas particulier. Surtout quand on parle de Tropheus...
Certains ont un caractère docile (tout en restant un tropheus...). D'autres sont de véritables "bombes à retardement" .

Certains les maintiennent en groupe "très" restreint et ils en sont content...
D'autres les maintiennent en groupe plus conséquent et j'en suis très content...

Tant mieux pour nous tous.
Le plus important, c'est la maintenance sur le long terme.

PETITE CLAQUE AUX IDÉES FAUSSES :
Quand le dominant est un mâle, ne croyez pas que lui et seulement lui se reproduit.... bien au contraire :
J'ai vu à plusieurs reprises, dans des bacs différents avec les espèces "Moorii" et "Red" des sous-sous-sous dominés se reproduire avec le consentement du dominant.

MA MAINTENANCE PRÉFÉRÉE :
Je ne parlerais ici que des espèces que j'ai maintenu cad "Moorii", Sp. Black", Sp. Red, "Sp. Ikola".
Personnellement, et après avoir essayé les différentes combinaisons possibles, j'ai opté pour la maintenance de grands groupes (15 à 20) en bacs (450 à 600 litres) spécifiques pour les raisons suivantes :
  • Plus proche du naturel
  • Hiérarchie plus stable (sauf peut-être pour les Ikolas sans oscelles... mais on ne va pas généraliser à partir d'un cas particulier) et bien meilleure tenue dans le temps.


C'est d'ailleurs ce type de maintenance que je conseille à tous ceux qui veulent commencer avec du troph sans passer par la case "problèmes". Ces mêmes conseils sont donnés par des personnes qui les maintiennent depuis plusieurs décénies et qui eux, ont suffisamment de recul et d'expérience pour en parler.

Quand à ceux qui critiquent tel ou tel type de maintenance, je leur conseille vivement de toutes les essayer (avec leurs poissons, bien sûr).
Ils pourront se faire une opinion. Mais seulement après....

Bonne chance...





Avatar du membre
Rudy P.
Messages : 768
Enregistré le : 16 nov. 2001 01:00
Localisation : Gerpinnes (B)

Message par Rudy P. » 21 juin 2004 10:06

Je vais simplement vous exposer mon observation du week-end dans mon bac à Troph'. Donc, une expérience limitée dans le temps et dans l'espace et donc, à prendre avec toutes les précautions d'usage...
Pour rappel, bac de 600 litres (200x50x60) bien enroché (notamment jusque la surf d'un côté) et peuplé de Tropheus sp. black Kiriza (3M/7F), Tropheus sp. red Moliro (6M/6F) et de deux couples de Spathodus erythrodon.
Premier constat: les deux couples de gobies se supportent tout juste!
Deuxième constat: les Moliro dominent clairement les Kiriza.
Troisième constat: l'enrochement de gauche, qui occupe une surface au sol de 40cm x 50cm et ce jusque la surface, "accueille"... 22 poissons --> TOUS les Kiriza, 10 Moliro et un couple de Spathodus!!! L'avant du massif rocheux central (+/- 20cm de diamètre) est la propriété du deuxième couple de Spathodus. Le reste du bac est dominé (le mot est faible) par un couple de Moliro et la femelle ne donne pas sa part au chien pour éjecter les indésirables... Le couple a passé le we ensemble et, hier soir, ponte. Voir comment les relations vont évoluer... Mais ce matin, dans la pénombre, c'était tjs le HLM à gauche et la villa à droite. A suivre... :wink:





Ben'J
Messages : 264
Enregistré le : 31 mai 2001 02:00
Localisation : Loin !

Message par Ben'J » 15 juil. 2004 16:26

:up:





Avatar du membre
Rudy P.
Messages : 768
Enregistré le : 16 nov. 2001 01:00
Localisation : Gerpinnes (B)

Message par Rudy P. » 15 juil. 2004 16:53

Cata totale :(
Des poissons écaillés pour les plus chanceux, morts pour les autres: cartonnés par qq dominants + une chtouille venue de je ne sais où
Résultat des courses, je ne sais plus combien il me reste de poissons ds le bac :??::??::??: Donc, ce w-e je vide tout, place les survivants ds une petite cuve, traite à l'Aquafuran et, quand tout le monde semble rétablis, je vire tout le monde :(
Après le 5ème (ou 6ème) essai, je ne sais plus, je dois en tirer la conclusion qui s'impose: je ne suis pas fait pour maintenir des Tropheus :pleure: Tant pis, il existe d'autres espèces et d'autres bonheurs. Comme els vacances, dès demain :wink:
Mais :pleure: quand même!!!





Avatar du membre
Rudy P.
Messages : 768
Enregistré le : 16 nov. 2001 01:00
Localisation : Gerpinnes (B)

Message par Rudy P. » 16 juil. 2004 09:37

:wink:





tropheus16
Messages : 539
Enregistré le : 10 mars 2002 01:00
Localisation : angouleme

Message par tropheus16 » 16 juil. 2004 12:51

tu as raison michel ,ma lheureusement les experiences malheureuses continues malgres les conferences ,les ecris et les posts nombreux
mais bon j espere que cela ne decouragera pas rudy
pour exemple et yoyo le confirmera ,nous conseillons regulierement des jeunes ,ou moins jeunes :wink: qui se lance dans le troph
et leurs groupes se portent bien


love cichlids !!



Avatar du membre
Manu P.
Messages : 692
Enregistré le : 09 juil. 2002 02:00
Localisation : 78

Message par Manu P. » 16 juil. 2004 12:59

tropheus16 a écrit :
"ou moins jeunes" :wink: qui se lance dans le troph
et leurs groupes se portent bien
C'est pour moi que tu dis ça Laurent :lol:

:jap:


L'expérience est le nom que chacun donne â  ses erreurs.



tropheus16
Messages : 539
Enregistré le : 10 mars 2002 01:00
Localisation : angouleme

Message par tropheus16 » 17 juil. 2004 08:31

ben non tu es un eternel adolescent manu :D


love cichlids !!



yoyo
Messages : 219
Enregistré le : 23 mai 2003 02:00

Message par yoyo » 18 juil. 2004 09:22

tropheus16 a écrit : Pour exemple et yoyo le confirmera ,nous conseillons regulierement des jeunes ,ou moins jeunes :wink: qui se lance dans le troph
et leurs groupes se portent bien
Je confirme.
Tous ceux que je connais et qui ont écouté les conseils de ceux qui maintiennent réellement les tropheus sont heureux de continuer à maintenir ce poisson que l'on dit si caractériel.

Je suis tanga et je l'assume :wink:





yoyo
Messages : 219
Enregistré le : 23 mai 2003 02:00

Message par yoyo » 18 juil. 2004 09:43

PIRQUET Rudy a écrit : Cata totale...
Certains n'ont malheureusement pas encore compris qu'en jouant avec des poissons, ils jouent avec la vie.

Comme je l'ai dit plus haut, "Après la théorie, il y a la pratique... "
Et la pratique c'est autre chose qu'une théorie vaseuse lancée par certains qui n'ont jamais maintenu ce type poisson mais qui pensent qu'on devrait tout chambouler parce que pour eux, les règles de la vie sont des vérités restreintes. Message reçu ?

Certains théoriciens en herbe n'ont pas encore compris qu'en donnant des conseils du genre "je ne sais pas mais tu devrais faire comme ça...", ils ont une grande part de responsabilité sur les catastrophes (prévisibles) qui vont se produire...
Il n'y a pas de deshonneur à dire "je ne sais pas, demandes à quelqu'un d'autre" plutôt que d'affabuler et de raconter n'importe quoi sur un poisson que l'on ne connaît pas.
PIRQUET Rudy a écrit : .../...
Après le 5ème (ou 6ème) essai, je ne sais plus, je dois en tirer la conclusion qui s'impose: je ne suis pas fait pour maintenir des Tropheus...
Reconnaître ses erreurs, c'est bien.
Le reconnaître devant les autres, c'est encore mieux
Le fait est suffisement rare sur les forums pour être souligné.
Bravo à toi pour ton courage.

Rudy,

Quand tu reviendras au Tropheus (et tu y reviendras ne serait-ce que parce que tu y as pris goût en les maintenant...) :
  • Profites de l'expérience que tu as acquis. Toute expérience est constructive - qu'elle soit bonne ou mauvaise.
  • Prends des conseil chez les personnes qui les maintiennent réellement.
  • Vas voir de visu comment leurs poissons sont maintenus.
  • Et surtout, évites les théoriciens qui ne savent pas de quoi ils parlent.
Bonne chance :gold:
Serge

<font size=-2> Ce Message a été édité par: yoyo le 18-07-2004 09:47 </font>





Avatar du membre
Estelle
Messages : 4996
Enregistré le : 06 sept. 2003 02:00
Numéro AFC : 159.91
Localisation : Verrières-le-Buisson (91)
Contact :

Message par Estelle » 18 juil. 2004 10:48

L'expérience malheureuse de Rudy ne remet pas en cause ce qu'il a posté dans son premier message.
Il s'interrogeait justement sur la maintenance en groupe du Tropheus, or il avait deux groupes dans son bac ( petits groupes, certes, mais groupes quand même )
Vous semblez déduire de sa "cata" annoncée que cette théorie est foireuse, alors que justement il ne l'avait pas suivie.

Les questions qui peuvent se poser:
Doit-on être réellement satisfait de la maintenance en grands groupes où on voit généralement un beau mâle dominant et quelques femelles épanouis, bref un bac résolument dédié à la reproduction?
Y a t'il d'autres maintenances possibles et viables à long terme?
Qui a déjà tenté la maintenance en trio? :??:

<font size=-2> Ce Message a été édité par: estelle le 19-07-2004 00:18 </font>


Image



Avatar du membre
steve.aeschbacher
Messages : 3133
Enregistré le : 22 juin 2001 02:00
Localisation : Suisse
Contact :

Message par steve.aeschbacher » 18 juil. 2004 11:10

Personnelement mes expériences avec les tropheus sont les suivantes, j'essaie toujours de maintenir un groupe dans un bac spécifique (grand ou petit) et j'observe... mes expériences perso en arrivent toujours à la même conclusion, ils rejoignent des bacs de mbunas..... !
Certains trouveront cela nul, et bien moi j'apprécie de voir évoluer mes tropheus au milieu de mbunas, c'est ainsi que cela se passe le mieux chez moi et L'ENSEMBLE du groupe de tropheus évolue librement dans le bac. Il n'y a pas de tête de turc/martyr dans le groupe comme dans un bac spé.

Pour la question d'estelle, justement au milieu de mbunas, les mâles sont colorés et les femelles sont épanouies. Peut-être que le mâle Alpha à un comportement un peu différent que celui qu'il devrait avoir, mais à choisir entre un comportement différencié du mâle Alpha et l'épanouissement du groupe, pour moi le choix est vite fait !

Voili :jap:





Répondre