FFA intérêt pour une assoc?

TOUT ce qui n'a rien à faire dans les autres forums - modération subjective.
Avatar du membre
bal42
Messages : 1977
Enregistré le : 13 oct. 2006 16:09
Numéro AFC : 1819-42
Localisation : 50400 Granville

Philippe.HOTTON a écrit :L'AFC a sa réunion de bureau de printemps le 24 mars à Revel.
Le point "FFA" sera bien évidemment discuté et un choix sera fait.

Nous communiquerons rapidement sur la décision prise par le bureau.

C'est tout pour moi jusqu'au 24/03.

Philippe Hotton
Secrétaire de l'AFC
???


Quand le dernier arbre aura été coupé, quand la dernière rivière aura été empoisonnée,
quand le dernier poisson aura été pêché, alors vous vous apercevrez
que l'argent ne se mange pas. Proverbe Cree

Image


Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17147
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
Contact :

bal42 a écrit :
Philippe.HOTTON a écrit :L'AFC a sa réunion de bureau de printemps le 24 mars à Revel.
Le point "FFA" sera bien évidemment discuté et un choix sera fait.

Nous communiquerons rapidement sur la décision prise par le bureau.

C'est tout pour moi jusqu'au 24/03.

Philippe Hotton
Secrétaire de l'AFC
???
Peut-on avoir des nouvelles à ce propos ?


Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.


Avatar du membre
Patapon
Messages : 5220
Enregistré le : 20 févr. 2003 01:00
Numéro AFC : 1634.14
Localisation : Houlgate-Basse Normandie
Contact :

La réflexion du bureau sera prochainement publiée sur le site de l'AFC et notre adhésion à la fédération sera soumise au vote des adhérents lors du prochain congrès.


--------

pour envoyer un article à  l'AFC: didier.michel@francecichlid.com


L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote...
"un 4x4 bien réglé est un 4x4 cassé" Steve Aeschbacher (2006)

Nature-granville-chausey


Avatar du membre
Estelle
Messages : 4988
Enregistré le : 06 sept. 2003 02:00
Numéro AFC : 159.91
Localisation : Verrières-le-Buisson (91)
Contact :

Ça, c'est une très bonne nouvelle. ;)


Image


Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17147
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
Contact :

Communiqué : l’AFC et la FFA



Le bureau de l'AFC s'est réuni ce samedi 24 mars 2012 à Revel pour sa traditionnelle réunion de printemps.



Parmi les nombreux points à l'ordre du jour, nous avions à discuter de la position de l'AFC vis-à-vis de la FFA suite à des échanges acerbes sur des forums Internet. En tant que contributeur majeur aux membres de la FFA, l’AFC est intervenue vu qu’elle a été citée, ce qui nous oblige à réagir et à justifier notre position.



Nous avons renouvelé notre confiance à la FFA lors de notre dernier congrès commun d’octobre 2011, lui donnant par là même carte blanche pour défendre nos intérêts ainsi que ceux d’autres organismes aquariophiles (amateurs et professionnels) auprès des pouvoirs publics. Compte tenu de l’intense lobbying exercé par des associations d’autre nature, infiniment plus puissantes et mieux financées que nous, en vue d’une interdiction pure et simple de toute forme de détention d’animaux sauvages (que ce soit en France ou chez nos voisins européens), nous ne pouvons probablement pas faire l’économie d’une fédération capable de nous représenter.



Malheureusement, les échanges peu amènes qui reviennent de manière récurrente tendent à ébranler la légitimité des membres du bureau de la FFA à représenter l’ensemble du secteur aquariophile. Cette légitimité passe par la preuve de sa représentativité pour la fédération. Ceci implique pour elle de soigner sa communication, au sens du dialogue avec les entités qu’elle représente (car par ailleurs, la FFA communique de manière assez détaillée par l’intermédiaire de son site Internet). Le relais majeur de sa communication passe en théorie par ses organisations affiliées, dont la nôtre. Force est de constater que la communication en provenance de la FFA ne fonctionne pas correctement à l’heure actuelle, que ce soit par manque de conviction des membres ou par manque de désir de s’investir –car il s’agit d’un travail fastidieux, de longue haleine et nettement moins attrayant que la maintenance de nos chers pensionnaires.



Cette « déconnexion » de certains membres du bureau de la FFA, récurrente puisqu’elle suscite tous les ans des commentaires sur divers forums, a poussé ses membres à tenter un dialogue direct avec les internautes. Malheureusement, ce qui devait être au départ une initiative louable et constructive s’est achevée en zizanie désastreuse et en crise. Sans explorer à fond les tenants et aboutissants, nous y avons décelé pêle-mêle un manque d’aptitude au dialogue direct de la part quelques uns de ses membres du bureau de la FFA et des exigences dont le bien-fondé ou la pertinence restaient à démontrer de la part d’intervenants dont la légitimité et l’identité étaient mal définis.



De par sa position, c’est à la FFA qu’incombe le maintien de la sérénité des débats, quelle qu’en soit l’issue.

C’est la raison pour laquelle nous souhaitons qu’elle reprenne le dialogue avec toute entité représentative qui se manifesterait. Ceci ne voudra pas dire forcément accéder à toutes les revendications, mais tout au moins faire la démonstration qu’elle a cherché à évaluer correctement les tendances exprimées et à en faire la synthèse. Ceci, nous l’avons clairement exigé de la part de la FFA lors de sa réunion semestrielle du 30/03 (une semaine après la nôtre, donc) par l’intermédiaire de nos représentants, et nous en espérons une reprise du dialogue constructive dès que possible, principalement au travers de son président, Philippe Ancelot.

L’AFC est la seule association à avoir un de ses membre au conseil d’administration de la FFA en l’occurrence François Semence avec comme suppléant Patrick Tawil.



Un autre sujet d’inquiétude quant à la représentativité de la FFA concerne le peu de clubs inscrits à la fédération –d’où le fait que l’AFC soit majoritaire en nombre de membres. Il n’apparaît pas clairement si cette faible implications des clubs au sein de la FFA est liée à un manque d’intérêt, voire une désapprobation, de la part des dirigeants, ou encore simplement au montant des cotisations demandées. Quoi qu’il en soit, nous souhaitons fortement que cette situation évolue, ce qui passe, là encore, par un dialogue accru entre la FFA et les instances qu’elle souhaite représenter.



Nous pensons pour notre part que se contenter, comme le font certains, d’espérer l’émergence d’un organisme de substitution quel qu’il soit par pourrissement de la situation serait un mauvais calcul : le travail à fournir pour mettre en place une équipe cohérente, organisée et motivée dans la durée, ainsi que pour s’introduire auprès des pouvoirs publics est tout sauf anodin. Mais compte tenu des circonstances, nous avons décidé pour notre part de soumettre la question à l’approbation (ou non) de nos adhérents lors de l'Assemblée Générale qui se tiendra durant notre Congrès à Champs-le-Bœuf début octobre.



Nous souhaitons qu’à cette occasion un consensus se dégage en vue de poursuivre l’effort déjà entrepris en améliorant ce qui nécessite de l’être, mais c’est aux adhérents que reviendra le dernier mot.



Le bureau de l’AFC

:read:

http://www.francecichlid.com/index.php? ... &Itemid=85


Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.


Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8356
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Droit de réponse de la FFA à l'AFC
Lundi, 14 Mai 2012 00:00
Dans un communiqué, l'Association France Cichlid met en cause certains aspects du fonctionnement de la FFA.
Les membres du C.A. fédéral demandent un droit de réponse à publier sur les mêmes supports.

****************
Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d'administration

Le Conseil d'administration de la FFA a pris connaissance de votre communiqué et ne peut laisser de tels propos sans réponses.
En conséquence, conformément à la législation, nous vous prions de bien vouloir publier ce droit de réponse, in extenso, dans le même format que votre communiqué et sur tous les supports dans lesquels est paru ou paraîtra ce dernier, Revue Française des Cichlidophiles et site internet AFC compris.

Tout d'abord, permettez-nous d'être très étonnés par votre communiqué. En effet, les discutions mentionnées dans votre texte n'ont jamais eu la moindre relation avec l'AFC, sauf, bien entendu, si ces forums sont gérés par l'AFC, ce qui, semble-t-il, n'est pas du tout le cas.

En relisant les différents commentaires « postés », il est évident que certains propos tenus à l'encontre de la FFA étaient provocateurs. Visiblement certains internautes cherchaient la polémique voire réglaient des « comptes personnels ».
Côté FFA, seuls les membres du C.A. pouvaient dialoguer sur le forum AFED. Contrairement à vos affirmations, leurs interventions étaient donc tout à fait légitimes. Leur identité étant très claire, ils étaient donc facilement identifiables, contrairement à d'autres internautes.
Par ailleurs, vous oubliez que certaines personnes ont fait part de leurs commentaires à l'AFC alors qu'elles n'en étaient pas membres, ceci en utilisant de faux numéros d'adhérent, tout cela, bien entendu, dans l'anonymat le plus total !
La FFA n'a jamais rompu le dialogue avec qui que ce soit. Certains de ses interlocuteurs l'ont rompu parce que les réponses de la FFA ne leur convenaient pas. Nous vous rappelons que sur certains sites, des propos à la limite de la diffamation ont été tenus, heureusement vite supprimés par les modérateurs.

Nous tenons à vous rappeler que la FFA ne représente pas l'ensemble du secteur aquariophile mais les associations d'amateurs affiliées qui, par définition, partagent les mêmes valeurs.
Notre rôle n'est pas de défendre les professionnels comme vous l'indiquez. Il existe pour cela des syndicats. Si tel était le cas, nous ne nous occuperions uniquement des professionnels ce qui serait probablement beaucoup plus lucratif.

Nous pensons avoir apporté la preuve, à ce jour, de notre représentativité reconnue par les deux ministères directement impliqués dans l'activité aquariophile (écologie et agriculture) et par notre agrément national « jeunesse et éducation populaire ».
Nos interventions répétées auprès de ces ministères font qu'aujourd'hui, entre autres, les bourses aquariophiles peuvent encore se dérouler dans de très bonnes conditions.
Nous vous rappelons que nous avons dû lutter contre de nombreuses propositions de restrictions telles : possession d'un certificat de capacité pour vendre en bourse ; limitation de la surface des expositions à 100 m2 ; interdiction de vente d'animaux par des particuliers ; interdiction de petites annonces de vente d'animaux par les particuliers ; limitation du nombre d'animaux détenus etc.
Philippe Ancelot vous a d'ailleurs très bien exposé ces problèmes et notre rôle lors de votre congrès 2010 et de votre Assemblée générale 2011. Il nous semblait qu'il avait été entendu. Force est de constater que ce n'est pas le cas, à moins que le « lobbying » exercé par quelques personnes ait suffit à influencer et à modifier l'opinion du bureau de l'AFC.

Pour répondre à votre inquiétude sur la représentativité fédérale :
De nombreuses associations contactées font état d'une cotisation trop élevée à 5,5 €/an/adhérent. Nous vous laissons juge. Mais à ce jour nous n'avons trouvé aucune association nationale avec un coût de cotisation moins élevé. Pour votre information, la Fédération d'échecs, réputée être une des Fédérations les moins chères, a fixé sa cotisation à 8 € en moyenne.
Encore faut-il noter que les associations nationales spécifiques règlent une cotisation forfaitaire soit, pour l'AFC, 16,5 € par tranche de 50 membres pour 2012. Il va sans dire que sans les rentrées financières annexes, notamment publicités et publications, la FFA ne pourrait survivre.
Mais vous savez, tout comme nous, que ce qu'obtiendra la FFA bénéficiera à toute l'aquariophilie d'où le raisonnement qui nous a déjà été opposé : « pourquoi payer pour quelque chose que nous obtiendrons gratuitement ! ».
Contrairement à vos affirmations, le dialogue existe avec les associations non affiliées. Tout d'abord par la diffusion d'informations sur le site internet fédéral. Ensuite par des contacts annuels soit par courriel soit par courrier. De plus, toute nouvelle association créée reçoit systématiquement la plaquette fédérale.
Alors que l'AFC pourrait être source de propositions constructives, il va sans dire que la publication de votre communiqué ne va pas dans le sens qui est souhaité dans celui-ci.
Si l'AFC conteste la légitimité du CA fédéral, deux solutions lui sont offertes :
La première consiste à quitter la Fédération.
La seconde consiste à voter contre le CA en exercice voire à le renverser (procédure tout à fait légale dite « ad nutum ») et de le remplacer par des administrateurs répondant à ses souhaits, ceci dans le cadre des statuts bien entendu.

Nous ne vous permettons pas de douter un seul instant de l'implication et de l'investissement des membres du C.A. dans la gestion des responsabilités qui leur sont confiées par l'AG.
La simple participation à une réunion ministérielle demande des heures de travail, ne serait-ce que pour l'étude des propositions des autres organisations participantes. La réunion du 2 mai 2012 a, par exemple, nécessité l'étude des propositions de 13 associations animalières pour plus de 80 pages.
Faut-il vous rappeler que certaines de ces organisations (SPA, Fondation Brigitte Bardot, LPO, SOS animaux etc...) possèdent des permanents et des juristes salariés alors que nous n'avons à leur opposer que notre simple bénévolat ainsi que nos RTT et autres congés pour assister aux réunions.
Outre ces réunions ministérielles, la Fédération est aussi représentée au sein de ProNaturA France ce qui nécessite d'autres rencontres destinées à la mise au point de stratégies communes.
Les réunions d'European Aquarium and Terrarium Association se déroulent en Allemagne. Nous nous devons d'y participer. C'est indispensable car la législation européenne est transposable aux pays de l'Union.
Doit-on vous rappeler que, jusqu'à ce jour, aucun des frais de déplacement des membres de notre CA assistant à ces réunions ne sont remboursés, que les convocations arrivent quelquefois 3 ou 4 jours seulement avant leur tenue d'où des difficultés d'organisation faciles à comprendre ?
La gestion des activités fédérales demande, ne serait-ce que pour les opérations courantes (gestion des adhésions, FFA Infos, site internet, Aquario info, courriers ...) un minimum de 3h de travail journalier.
Nous sommes tout à fait conscients du travail qui reste à fournir. L'équipe composant le C.A. actuel de la Fédération travaille en toute cohésion, dans une confiance et un respect réciproque. François Semence, représentant AFC auprès de la Fédération peut-en témoigner. Vous noterez qu'il n'est pas le seul représentant d'une association spécifique puisque d'autres Associations sont représentées, au sein du C.A. FFA par leur Président ou autre membre dirigeant.

Il ne tient qu'à l'AFC de participer aux actions qui seront menées à l'avenir pour la défense de l'aquariophilie et nous savons que la tâche sera rude face aux détracteurs des éleveurs animaliers, en France comme en Europe, autrement plus puissants que nous le sommes.

Nous avons fait effectivement quelques erreurs de communication et nous le reconnaissons très volontiers. Mais rappelez-vous que les membres du CA sont tous bénévoles et qu'aucun n'a suivi les études ad-hoc. Nous recherchons ce « chargé de communication » depuis longtemps. En vain.

Pour terminer, nous espérons simplement qu'avant de prendre leur décision vos adhérents seront correctement informés du rôle, des actions et des résultats obtenus par la FFA. Et cela passe par un discours autre que celui tenu dans votre communiqué.
Pourtant, les membres de l'AFC seraient peut être intéressés par les problèmes législatifs restrictifs qui voient le jour en Europe (interdiction de transport d'animaux sur plus de 400 km, certificat de compétence pour vendre en bourses dans certains pays de l'UE, pétition des syndicats animaliers demandant l'interdiction de vente par des particuliers, etc etc). Force est de constater que, jusqu'à aujourd'hui, les actions fédérales sont fort peu reprises, pour ne pas dire jamais, dans votre revue et sur votre site internet. Portant l'information circule, notamment au niveau de notre site internet et par l'intermédiaire du courriel bimensuel FFA infos. Vous l'avez-vous-même reconnu.

Nous vous demanderons donc, lors de notre prochaine Assemblée générale, de bien vouloir exprimer une position claire et précise vis-à-vis de la Fédération Française d'Aquariophilie, position que nous présenterons aux associations affiliées afin qu'elles soient clairement informées et puissent en tirer la ou les conclusions qui s'imposent.

Croyez bien que nous ne souhaitons nullement que l'AFC quitte la Fédération notamment à cause de malentendus et de prises de position provocatrices comme nous avons pu le constater sur internet, prises de position qui, nous le répétons, n'avaient strictement rien à voir avec votre association.
L'aquariophilie aurait en effet à en souffrir alors qu'elle a, au contraire, besoin de toutes ses bonnes volontés pour contrer les attaques incessantes que nous subissons actuellement, tant au niveau national qu'européen.
Mais si tel était le cas, la Fédération continuera, envers et contre tout, à défendre les intérêts des aquariophiles amateurs qui, par l'intermédiaire de leurs associations affiliées, partagent les mêmes valeurs et lui font confiance.

Nous vous prions d'agréer, Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d'administration, nos plus amicales salutations.

Pour le Conseil d'administration
Philippe Ancelot
Président
http://www.fedeaqua.org/index.php?optio ... &Itemid=50




Avatar du membre
Lionel.Adam
Animateur
Messages : 10584
Enregistré le : 03 mars 2004 01:00
Numéro AFC : 1717.27
Localisation : Du coté d'Evreux (27)

La majorité d'entre nous n'ont pas idée de ce qui se trame pour l'avenir de notre hobby au niveau du pays ou même de l'europe...
J'ai aucune idée des tenants et des aboutissants, comme beaucoup je vais surement m'abstenir de faire un commentaire ou de prendre position.


Image


Avatar du membre
Benoit J.
Administrateur
Messages : 17147
Enregistré le : 20 mars 2002 01:00
Numéro AFC : 305-81
Localisation : 81
Contact :

Florent.De.Gasperis a écrit :
Droit de réponse de la FFA à l'AFC
Lundi, 14 Mai 2012 00:00
Dans un communiqué, l'Association France Cichlid met en cause certains aspects du fonctionnement de la FFA.
Les membres du C.A. fédéral demandent un droit de réponse à publier sur les mêmes supports.

****************
Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d'administration

Le Conseil d'administration de la FFA a pris connaissance de votre communiqué et ne peut laisser de tels propos sans réponses.
En conséquence, conformément à la législation, nous vous prions de bien vouloir publier ce droit de réponse, in extenso, dans le même format que votre communiqué et sur tous les supports dans lesquels est paru ou paraîtra ce dernier, Revue Française des Cichlidophiles et site internet AFC compris.

Tout d'abord, permettez-nous d'être très étonnés par votre communiqué. En effet, les discutions mentionnées dans votre texte n'ont jamais eu la moindre relation avec l'AFC, sauf, bien entendu, si ces forums sont gérés par l'AFC, ce qui, semble-t-il, n'est pas du tout le cas.

En relisant les différents commentaires « postés », il est évident que certains propos tenus à l'encontre de la FFA étaient provocateurs. Visiblement certains internautes cherchaient la polémique voire réglaient des « comptes personnels ».
Côté FFA, seuls les membres du C.A. pouvaient dialoguer sur le forum AFED. Contrairement à vos affirmations, leurs interventions étaient donc tout à fait légitimes. Leur identité étant très claire, ils étaient donc facilement identifiables, contrairement à d'autres internautes.
Par ailleurs, vous oubliez que certaines personnes ont fait part de leurs commentaires à l'AFC alors qu'elles n'en étaient pas membres, ceci en utilisant de faux numéros d'adhérent, tout cela, bien entendu, dans l'anonymat le plus total !
La FFA n'a jamais rompu le dialogue avec qui que ce soit. Certains de ses interlocuteurs l'ont rompu parce que les réponses de la FFA ne leur convenaient pas. Nous vous rappelons que sur certains sites, des propos à la limite de la diffamation ont été tenus, heureusement vite supprimés par les modérateurs.

Nous tenons à vous rappeler que la FFA ne représente pas l'ensemble du secteur aquariophile mais les associations d'amateurs affiliées qui, par définition, partagent les mêmes valeurs.
Notre rôle n'est pas de défendre les professionnels comme vous l'indiquez. Il existe pour cela des syndicats. Si tel était le cas, nous ne nous occuperions uniquement des professionnels ce qui serait probablement beaucoup plus lucratif.

Nous pensons avoir apporté la preuve, à ce jour, de notre représentativité reconnue par les deux ministères directement impliqués dans l'activité aquariophile (écologie et agriculture) et par notre agrément national « jeunesse et éducation populaire ».
Nos interventions répétées auprès de ces ministères font qu'aujourd'hui, entre autres, les bourses aquariophiles peuvent encore se dérouler dans de très bonnes conditions.
Nous vous rappelons que nous avons dû lutter contre de nombreuses propositions de restrictions telles : possession d'un certificat de capacité pour vendre en bourse ; limitation de la surface des expositions à 100 m2 ; interdiction de vente d'animaux par des particuliers ; interdiction de petites annonces de vente d'animaux par les particuliers ; limitation du nombre d'animaux détenus etc.
Philippe Ancelot vous a d'ailleurs très bien exposé ces problèmes et notre rôle lors de votre congrès 2010 et de votre Assemblée générale 2011. Il nous semblait qu'il avait été entendu. Force est de constater que ce n'est pas le cas, à moins que le « lobbying » exercé par quelques personnes ait suffit à influencer et à modifier l'opinion du bureau de l'AFC.

Pour répondre à votre inquiétude sur la représentativité fédérale :
De nombreuses associations contactées font état d'une cotisation trop élevée à 5,5 €/an/adhérent. Nous vous laissons juge. Mais à ce jour nous n'avons trouvé aucune association nationale avec un coût de cotisation moins élevé. Pour votre information, la Fédération d'échecs, réputée être une des Fédérations les moins chères, a fixé sa cotisation à 8 € en moyenne.
Encore faut-il noter que les associations nationales spécifiques règlent une cotisation forfaitaire soit, pour l'AFC, 16,5 € par tranche de 50 membres pour 2012. Il va sans dire que sans les rentrées financières annexes, notamment publicités et publications, la FFA ne pourrait survivre.
Mais vous savez, tout comme nous, que ce qu'obtiendra la FFA bénéficiera à toute l'aquariophilie d'où le raisonnement qui nous a déjà été opposé : « pourquoi payer pour quelque chose que nous obtiendrons gratuitement ! ».
Contrairement à vos affirmations, le dialogue existe avec les associations non affiliées. Tout d'abord par la diffusion d'informations sur le site internet fédéral. Ensuite par des contacts annuels soit par courriel soit par courrier. De plus, toute nouvelle association créée reçoit systématiquement la plaquette fédérale.
Alors que l'AFC pourrait être source de propositions constructives, il va sans dire que la publication de votre communiqué ne va pas dans le sens qui est souhaité dans celui-ci.
Si l'AFC conteste la légitimité du CA fédéral, deux solutions lui sont offertes :
La première consiste à quitter la Fédération.
La seconde consiste à voter contre le CA en exercice voire à le renverser (procédure tout à fait légale dite « ad nutum ») et de le remplacer par des administrateurs répondant à ses souhaits, ceci dans le cadre des statuts bien entendu.

Nous ne vous permettons pas de douter un seul instant de l'implication et de l'investissement des membres du C.A. dans la gestion des responsabilités qui leur sont confiées par l'AG.
La simple participation à une réunion ministérielle demande des heures de travail, ne serait-ce que pour l'étude des propositions des autres organisations participantes. La réunion du 2 mai 2012 a, par exemple, nécessité l'étude des propositions de 13 associations animalières pour plus de 80 pages.
Faut-il vous rappeler que certaines de ces organisations (SPA, Fondation Brigitte Bardot, LPO, SOS animaux etc...) possèdent des permanents et des juristes salariés alors que nous n'avons à leur opposer que notre simple bénévolat ainsi que nos RTT et autres congés pour assister aux réunions.
Outre ces réunions ministérielles, la Fédération est aussi représentée au sein de ProNaturA France ce qui nécessite d'autres rencontres destinées à la mise au point de stratégies communes.
Les réunions d'European Aquarium and Terrarium Association se déroulent en Allemagne. Nous nous devons d'y participer. C'est indispensable car la législation européenne est transposable aux pays de l'Union.
Doit-on vous rappeler que, jusqu'à ce jour, aucun des frais de déplacement des membres de notre CA assistant à ces réunions ne sont remboursés, que les convocations arrivent quelquefois 3 ou 4 jours seulement avant leur tenue d'où des difficultés d'organisation faciles à comprendre ?
La gestion des activités fédérales demande, ne serait-ce que pour les opérations courantes (gestion des adhésions, FFA Infos, site internet, Aquario info, courriers ...) un minimum de 3h de travail journalier.
Nous sommes tout à fait conscients du travail qui reste à fournir. L'équipe composant le C.A. actuel de la Fédération travaille en toute cohésion, dans une confiance et un respect réciproque. François Semence, représentant AFC auprès de la Fédération peut-en témoigner. Vous noterez qu'il n'est pas le seul représentant d'une association spécifique puisque d'autres Associations sont représentées, au sein du C.A. FFA par leur Président ou autre membre dirigeant.

Il ne tient qu'à l'AFC de participer aux actions qui seront menées à l'avenir pour la défense de l'aquariophilie et nous savons que la tâche sera rude face aux détracteurs des éleveurs animaliers, en France comme en Europe, autrement plus puissants que nous le sommes.

Nous avons fait effectivement quelques erreurs de communication et nous le reconnaissons très volontiers. Mais rappelez-vous que les membres du CA sont tous bénévoles et qu'aucun n'a suivi les études ad-hoc. Nous recherchons ce « chargé de communication » depuis longtemps. En vain.

Pour terminer, nous espérons simplement qu'avant de prendre leur décision vos adhérents seront correctement informés du rôle, des actions et des résultats obtenus par la FFA. Et cela passe par un discours autre que celui tenu dans votre communiqué.
Pourtant, les membres de l'AFC seraient peut être intéressés par les problèmes législatifs restrictifs qui voient le jour en Europe (interdiction de transport d'animaux sur plus de 400 km, certificat de compétence pour vendre en bourses dans certains pays de l'UE, pétition des syndicats animaliers demandant l'interdiction de vente par des particuliers, etc etc). Force est de constater que, jusqu'à aujourd'hui, les actions fédérales sont fort peu reprises, pour ne pas dire jamais, dans votre revue et sur votre site internet. Portant l'information circule, notamment au niveau de notre site internet et par l'intermédiaire du courriel bimensuel FFA infos. Vous l'avez-vous-même reconnu.

Nous vous demanderons donc, lors de notre prochaine Assemblée générale, de bien vouloir exprimer une position claire et précise vis-à-vis de la Fédération Française d'Aquariophilie, position que nous présenterons aux associations affiliées afin qu'elles soient clairement informées et puissent en tirer la ou les conclusions qui s'imposent.

Croyez bien que nous ne souhaitons nullement que l'AFC quitte la Fédération notamment à cause de malentendus et de prises de position provocatrices comme nous avons pu le constater sur internet, prises de position qui, nous le répétons, n'avaient strictement rien à voir avec votre association.
L'aquariophilie aurait en effet à en souffrir alors qu'elle a, au contraire, besoin de toutes ses bonnes volontés pour contrer les attaques incessantes que nous subissons actuellement, tant au niveau national qu'européen.
Mais si tel était le cas, la Fédération continuera, envers et contre tout, à défendre les intérêts des aquariophiles amateurs qui, par l'intermédiaire de leurs associations affiliées, partagent les mêmes valeurs et lui font confiance.

Nous vous prions d'agréer, Madame la Présidente, Mesdames et Messieurs les Membres du Conseil d'administration, nos plus amicales salutations.

Pour le Conseil d'administration
Philippe Ancelot
Président
http://www.fedeaqua.org/index.php?optio ... &Itemid=50
Certaines parties de leur réponse relève de la diffamation...

:jap:


Kalago, Kabogo, Maswa, Lubengela, Helembe, Bulu point, Kalilani, Lyamembe, Sibwesa, Kekese, Ikola, Kabwe, Utinta, Slaf rocks, Mpimbwe, Kolongwe, Kipili, Mvuna, Nkondwe, Lupita, Ulwile, Mtosi, Namansi, Fulwe rocks, île de Mamalesa, Molwe, Samazi, Muzi, Kasanga, Kantalamba... :gold:

Je ne répond pas aux questions de maintenance en privé, le forum est là pour ça.


Avatar du membre
Lionel.Adam
Animateur
Messages : 10584
Enregistré le : 03 mars 2004 01:00
Numéro AFC : 1717.27
Localisation : Du coté d'Evreux (27)

Tu trouves ça bien aujourd'hui que tu ne fais plus vraiment d'aqua, ou tu aurais trouver ça bien même dans les années 80-90 (voir 70)?!
Et ce principe s'applique non seulement aux animaux, mais aussi aux plantes...
Modifié en dernier par Lionel.Adam le 16 mai 2012 11:13, modifié 1 fois.


Image


Avatar du membre
Romain
Messages : 575
Enregistré le : 23 juin 2007 16:38
Numéro AFC : 829.05
Localisation : Saint Martin de Queyrières (05)

Tout à fait d’accord avec toi P. !
Je partage entièrement tes réflexions sur l’utilité de maintenir des poissons sauvages (ou autres animaux).

Je pense qu’en effet on n’a pas besoin d’avoir tous du sauvage, des F2, F3 ou plus sont bien suffisants !
Mais aussi qu’on devrait légiférer sur la taille minimale des bacs pour chaque espèce.
Les gens qui maintiennent des poissons dans des aquariums minuscules, soit pour que ca aille bien dans leur intérieur, soit pour des passionnés pour cumuler un maximum d’aquariums et donc de poissons ça me choque.

Quand quelqu’un me dit qu’on peut maintenir un couple d’Apistogramma dans 50 litres voir même 30 litres pour cumuler un maximum d’aquarium et donc d’espèces et que ca leur suffit étant donné qu’ils se reproduisent, la question est on-t-ils le même comportement que dans le milieu naturel ? Qu’en est-t-il du bien être animal ?

On devrait fixer une taille minimale pour chaque espèce ainsi qu’une densité maximale. Evidemment ca serait très compliqué voir impossible à faire respecter mais ca permettrait de sensibiliser les gens.

Peut-être faut-il passer par des certificats de capacité mais je pense que l’administration a autre chose à faire que traiter les problèmes de quelques aquariophiles.


J’imagine que nous avons ces réflexions après avoir eu la chance d’observer les poissons dans leur milieu naturel !
Je suis sur que si tous les aquariophiles pouvaient faire de même ils limiteraient largement la densité en poissons et leur donnerait beaucoup plus d’espace… voir même arrêteraient l’aquario !


Quand tu croise en plongée un baliste qui défend sa ponte et qui fait des pointes de vitesses de 30m en 5 secondes pour t’attaquer, tu te demande comment il peut tenir en aquarium !!! :eek:




Avatar du membre
Lionel.Adam
Animateur
Messages : 10584
Enregistré le : 03 mars 2004 01:00
Numéro AFC : 1717.27
Localisation : Du coté d'Evreux (27)

C'est bien, mais ça ce sont les propos de personnes qui ont la chance e pouvoir aller voir tout ça dans le milieu naturel...si vous voulez réglemnté à ce point, ça va aller trop loin et le plus court chemin sera une interdiction pur et simple, et donc à terme la disparition de l'AFC, de ce forum, de notre hobby.

Qu'es ce que vous croyez, si j'habitais prés du rio machin chouette au Brésil, pensez vous que j'aurais un aquarium?!

Mais, je suis bien d'accord sur la maintenance des sauvages, je le vois bien autour de moi, trop de gens font une fixette dessus sans raison valable et sans faire ce qu'il faudrai avec.


Image


Avatar du membre
Philippe.HOTTON
Messages : 1974
Enregistré le : 01 juin 2001 02:00
Numéro AFC : 1527 BEL
Localisation : ARLON (Belgique)
Contact :

P. a écrit : Je reste profondément attaché aux formes naturelles et je vomis les parots cichlid et autres aulonocara hyperredfluhredrubin. Mais je constate que, malgré un combat que nous menons tous depuis 30 ans, c'est de pire en pire et qu'il n'y a plus que ça.
Et bien non, détrompes-toi. Je vais régulièrement en Allemagne chercher mes cichlidés sauvages chez Aquatreff et Cichlidenstadl. Jusqu'à cette année, il y avait toujours plusieurs bacs avec Aulonocara Red Rubin, OB, Albinos . . . et la semaine passée, un seul bac chez Stadl. Le patron m'a dit que les acheteurs n'en voulaient plus, la mode est passée. Même son de cloche chez Aquatreff, il y a 3-4 semaines. Il y a eu une mode et elle semble être passée.

Pour en revenir à la communication FFA, je tiens à préciser que les responsables de la FFA ont reçu début avril le texte de l'AFC, rédigé par quelqu'un de modéré et réfléchi, texte qui visait à calmer les esprits et qui n'a d'ailleurs jamais été publié sur le site de la FFA.
Nous sommes donc étonnés par la virulence de leur réponse à un texte qui se voulait positif.




Avatar du membre
Romain
Messages : 575
Enregistré le : 23 juin 2007 16:38
Numéro AFC : 829.05
Localisation : Saint Martin de Queyrières (05)

Lionel.Adam a écrit :si vous voulez réglemnté à ce point, ça va aller trop loin et le plus court chemin sera une interdiction pur et simple, et donc à terme la disparition de l'AFC, de ce forum, de notre hobby.
Pas sur justement !

Je pense que si on fait des propositions concrètes pour règlementer la vente des poissons de manière réfléchie et qui soit positive pour les animaux que nous hébergeons, nous serons d’autant plus crédibles devant l’administration et les associations qui luttent pour une interdiction pure et simple du hobby.

Si des propositions concrètes sont faites dans le sens du bien être animal ces associations ne pourront plus nous considérer (ou plus difficilement) comme des maltraiteurs d’animaux et nous serons des interlocuteurs crédibles.

Enfin il faut aussi donner les moyen aux animaleries et aux vendeurs de faire respecter le bien être animal et de ne pas vendre n’importe quoi. J’ai été vendeur chez Botatruc pendant 6 mois (je me suis barré rapidement) donc j’ai aussi une bonne expérience de ce côté-là.
Il est évident que beaucoup de vendeurs n’y connaissent rien et que les animaleries ne cherchent pas toujours à avoir des vendeurs compétents (encore faut-il en trouver il n’y en a pas tan que ça). Mais même pour les vendeurs qui savent de quoi ils parlent (il y en a quand même pas mal) c’est très difficile de dire non au client qui veut mettre tel ou tel poisson dans un aquarium inadapté. En effet les refus de vente sont interdits par la loi donc si un client insiste on n’a pas le choix, après on est plus ou moins soutenu par le directeur du magasin qui en général n’y connait rien.

Le ministère de l’écologie s’est engagé oralement à soutenir les vendeurs qui ferait des refus de vente dans le sens du bien être animal, mais légalement c’est interdit.

Faire une proposition de loi qui viendrait des aquariophiles pour une autorisation des refus de vente sur des animaux vivants si le bien être animal n’est pas assuré ne remettrait absolument pas en cause l’aquariophilie et nous donnerait de la crédibilité. Et ca éviterait peut-être à quelques poissons rouges de se retrouver dans des « aquariums » de 2 litres !




Avatar du membre
Philippe.HOTTON
Messages : 1974
Enregistré le : 01 juin 2001 02:00
Numéro AFC : 1527 BEL
Localisation : ARLON (Belgique)
Contact :

Salut Romain,

je te suggère de discuter de ces différents points sur http://afed.forumdediscussions.com/

Tu y trouveras des personnes ouvertes à toutes les discussions et qui, de plus, rencontrent les ministères concernés.

Ceci dit, voyant comment ils ont interprété notre courrier, je ne suis pas certain qu'ils puissent comprendre et accepter vos suggestions.




Avatar du membre
RONNIN
Messages : 299
Enregistré le : 08 oct. 2006 07:52
Localisation : CHARENTE MARITIME
Contact :

Jour,

Saut Philippe, il ne faut pas confondre AFED et FFA, L'AFED, a été créé et voulu par divers organismes (sites, associations), pas forcement en accord avec la FFA.

Ce site, est justement la pour pallier au manque ressentit de communication entre nous et pour discuter ensemble de ce que l'on souhaite pour l'avenir de l'aquariophilie, et, comment représenter cette volonté.

La réponse de la FFA à votre courrier n’engage en rien l'AFED, qui est libre, mais en aucun cas le site de la FFA.

Pour rappel, le texte qui a permis ou plutôt fait émerger l'AFFED.

http://afed.forumdediscussions.com/t1-texte-1er

Amicalement,


il n'y a que deux choses d'infini ,l'univers et la betise, quoique je ne soit pas sur pour la premiere. (Albert EINSTEIN)

http://aquaphot.over-blog.fr/
Image


Répondre

Retourner vers « Discussions diverses et variées »