Le Bloat des cichlidés

Vos cichlidés vont mal, se comportent bizarrement, semblent malades ? Le remède est peut-être ici.
Avatar du membre
steve.aeschbacher
Messages : 3133
Enregistré le : 22 juin 2001 02:00
Localisation : Suisse
Contact :

Message par steve.aeschbacher » 02 sept. 2004 21:16

Dernier message de la page précédente :

Personnelement, cela fait un moment que je perds des fishs de cette facon, surtout les sauvages. Parfois de l'élevage également, mais c'est bien plus rare. Les non-mbunas sont bien plus concernés que les mbunas chez moi.

J'ai testé la plupart des produits, tous sans grands succès.
Je constate toutefois que ce genre de cas arrive généralement lors d'un changement de population ou lorsqu'au sein d'un groupe de jeunes, les premiers mâles arrivent à maturité. Donc en fait, lors d'un bouleversement de la hiérarchie.
J'utilise de temps en temps du Nifurpurinol, du sel et des montées de température (déjà sauvé des poissons que je croyais condamné de cette facon). Plus le temps passe, plus je suis persuadé que le stress psychologique (description dans le post "Stigmatochromis spp./ Malawi".
Lorsque je constate actuellement que des poissons présentent certains premiers symptomes (à l'écart, selles filamenteuses, recrache la nourriture) je transfère le poissons dans un meilleur "environnement" càd un bac ou aucun autre poisson ne pourra le dominer, généralement dans des bacs d'élevage. Vous me direz que je prends des risques en mettant un poisson qui présente des symptomes dans un bac ou les poissons n'en ont pas. Et bien je n'ai jusqu'à présent jamais constaté que ces poissons sont touchés par la suite. Généralement j'arre^te de nourrir le bac ou les poissons sont touchés. Ainsi lorsque j'arrive devant le bac, en un coup d'oeil, je repère l'état du poisson : les touchés restant à l'écart alors que les "sains" veulent sortir du bac, tant ils sont fous.
Selon l'état et l'avancement du cas, je traite avec une des 3 facons citées ci-dessus.
Les tentatives de bac hopital solo/traitement ne marchent pas vraiment chez moi, car je trouve que le poisson continue de stresser.
Ces derniers jours, 3 cas :
femelle Tramitichromis orange top F1 (couple)---> rien n'y a fait et elle est morte :////
femelle labeo trewa F0 (couple) après un transfert dans un autre bac (sans deco-450l), la femelle a présenté très rapidement les symptomes (gonflement, recrache la nourriture, gonflement). J'ai pris 30-40 jeunes de la meme variété de 5-6 cm et les ai mis dans le bac, le lendemain, dégonflée, respiration et comportement normal et elle remangeait. J'étais auparvant certain de la perdre !
femelle Hemitaeniochromis spilopterus F0 (couple) suite à un harcelemment du mâle, la femelle a présenté les symptomes. Je l'ai transféré dans un autre bac de non-mbunas sur le point d'être matures et augmentation de la température à 29°, pas de bouffe pendant plusieurs jours, ce soir traitement au nifurpurinol. Avant d'introduire le medoc, j'ai mis qq paillettes (qu'elle ne mangeait plus). Elle ne s'est pas jetée dessus, mais en matant les autres, elle a tout de même retenté une paillette, l'a machouillé..... et l'a mangée :love: puis une autre et une autre........ J'ai donc fait le traitement au nifurpurinol et j'ai recommencé a descendre la température....

j'espère que je ne vais pas la perdre car j'ai eu de la peine à me procurer ce couple

voili pour mes qq impressions de la chose :jap:
A+





Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8350
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Message par Flodèp » 02 sept. 2004 21:34

Ouaips j'ai lu en diagonale vite fait mais ce qui est sur c'est que c'est pas forcement la faute d'abysse si les poissons sont malades chez toi ...

c'est trop facile de jetter la pierre comme ça. Les poissons tu les as vu, tu les as choisis et tu les as achetés. Mais est-ce que tu as fait attention pendant le transport, l'acclimatation ?

Perso ça m'est arrivé de perdre des poissons avec des symptômes identiques (ballonement, respiration rapide et coloration accentuée ... quelque fois peu de temps après les avoir achetés et en reflechissant bien j'ai toujours trouvé d'autres raisons que de dire qu'ils etaient malades avant et que c'est pas de ma faute...

c'est comme ça que l'on avance et je suis persuadé qu'une des principales cause de cette maladie est le stress (alimentaire, eau, colocataires, transport, capture )
Certaines espèces y sont plus sensibles que d'autres et pas seulement des herbivores stricts ("Cichlasoma" bartoni, Thorichthys, "Cichlasoma" festae par exemple) donc avec ces espèces là encore plus mefiance qu'avec les autres et serré les poissons dans un bac de quarantaine nu pour les saupoudrer de médicaments est pas forcement une bonne chose ...





Avatar du membre
steve.aeschbacher
Messages : 3133
Enregistré le : 22 juin 2001 02:00
Localisation : Suisse
Contact :

Message par steve.aeschbacher » 02 sept. 2004 21:37

+1 :jap:





Avatar du membre
HAMA
Animateur
Messages : 4351
Enregistré le : 02 mars 2004 01:00
Localisation : 46 Lot

Message par HAMA » 03 sept. 2004 08:37

Bonjour steeve.
Dans ton post tu dis n' avoir pas constaté que les alevins qui ont été en contact avec des poissons malades aient développé cette maladie. Est ce que d'autres personnes ont constaté ce type d'immunisation, comme un vaccin en quelque sorte? Perso j'ai eu ce type d'immunisation sur des portées de scalaires, engendrés par des parents ayant eu la tuberculose. La femelle est morte après une rechute au bout d'un an envion.quant-au mâle il a aujoud'hui 4 ans et va bien.





Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8350
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Message par Flodèp » 03 sept. 2004 18:51

HAMA a écrit :
Bonjour steeve.
Dans ton post tu dis n' avoir pas constaté que les alevins qui ont été en contact avec des poissons malades aient développé cette maladie. Est ce que d'autres personnes ont constaté ce type d'immunisation, comme un vaccin en quelque sorte? Perso j'ai eu ce type d'immunisation sur des portées de scalaires, engendrés par des parents ayant eu la tuberculose. La femelle est morte après une rechute au bout d'un an envion.quant-au mâle il a aujoud'hui 4 ans et va bien.
moi je vais te donner un exemple qui va pas dans ce sens.

Avant les grosses chaleurs de l'année dernière j'ai eu la chance d'accueillir chez moi 7 Ortochromis stormsi.
Quelques temps après ils ont gonflés et sont morts les uns après les autres ... heureusement une des femelles incubaient et lorsqu'elle est morte j'ai recuperé les petiots que j'ai fais grandir.

Cette année, j'ai déménagé le bac ou il se trouvaient pour les mettre dans la cave bien plus fraiche --> gros coup de stress re ballonement (au moins cette fois c'est pas du à la chaleur :ange: )





mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

Message par mato » 03 sept. 2004 18:54

Florent.De.Gasperis a écrit :
Ouaips j'ai lu en diagonale vite fait mais ce qui est sur c'est que c'est pas forcement la faute d'abysse si les poissons sont malades chez toi ...

c'est trop facile de jetter la pierre comme ça. Les poissons tu les as vu, tu les as choisis et tu les as achetés. Mais est-ce que tu as fait attention pendant le transport, l'acclimatation ?
Non,bien sur,je les ai transporté dans un sac pendant une semaine et les ai jetés directement dans le bac en arrivant et,pour les requinquer,je leur ai donné des vers de vase!
D'ailleurs,c'est la première fois que j'achète des poissons,bien sur.
Bon,excuse ce ton un peu en colère,mais je crois que tu as touché un point hyper sensible:
Une mise en cause de moi même est la première chose que j'ai mise sur le tapis,justement parceque je ne pouvais pas y croire que venant de cet endroit,il puisse m'arriver celà.
Beh,j'ai beau eu chercher,fouiller,analyser,je n'ai absolument rien trouvé me mettant en cause.
Le voyage fut bref,sans secousses et l'acclimatation fut aussi très douce,dans un bac grand,non surpeuplé et dont l'eau présentait toutes les qualités requises.
Je ne les ai pas gavés de bouffe lourde à l'arrivée et ils n'ont pas montré le moindre signe de stress à part juste les deux premières heures ou ils ont visité le bac pour y trouver leur place.
Ils n'ont pas non plus subi la moindre agréssion de la part des autres occupants qui sont des poissons cool.

Une chose troublante:
les mails de soutien que je reçois actuellement ,me faisant part de la même mésaventure,entre le débût juillet et maintenant,avec des poissons achetés là pendant cette période.
Troublant quand même.
Perso ça m'est arrivé de perdre des poissons avec des symptômes identiques (ballonement, respiration rapide et coloration accentuée ... quelque fois peu de temps après les avoir achetés et en reflechissant bien j'ai toujours trouvé d'autres raisons que de dire qu'ils etaient malades avant et que c'est pas de ma faute...
Ecoute , j'ai cherché , cherché et re cherché encore,j'ai tout analysé,l'eau,les colocs qui étaient en forme et se reproduisaient tranquillement avant et qui ont été les premiers à crever uniquement dans les deux bacs ou j'ai introduits ces poissons:
trois dans un et un dans un autre,justement parce que trop petit et j'avais peur qu'il strèsse.
D'ailleurs,seul le petit est mort de cette maladie,les autres ne semblent avoir été que vecteurs et peut être immunisés tout en étant porteurs du truc.
c'est comme ça que l'on avance et je suis persuadé qu'une des principales cause de cette maladie est le stress (alimentaire, eau, colocataires, transport, capture )
Certaines espèces y sont plus sensibles que d'autres et pas seulement des herbivores stricts ("Cichlasoma" bartoni, Thorichthys, "Cichlasoma" festae par exemple) donc avec ces espèces là encore plus mefiance qu'avec les autres et serré les poissons dans un bac de quarantaine nu pour les saupoudrer de médicaments est pas forcement une bonne chose ...
Ok , Tu as totalement raison sur un point,j'aurais du faire une quarantaine , mais vu qu'il m'a été dit qu'elle était inutile,j'ai écouté et j'en ai tenu compte.
J'aurais mieux fait de faire comme d'habitude et de les mettre deux mois dans un bac,seuls.
Là dessus,c'est sur,on ne m'y reprendra pas.
Maintenant,je n'incrimine pas Abysse,je suis persuadé qu'il ne savait pas lui même,mais sauf une démonstration du contraire qui tienne,je reste persuadé que ce sont ces aulonocraras rostratum qui ont déclanché l'épidémie.
Sinon,j'en aurais eu dans les autres bacs.
sinon,ça ne serait pas arrivé pile poil quelques jours après leur arrivée,surtout sans aucun changement dans ma maintenance.

Mais en fait,je m'en fous maintenant de savoir qui,comment,ce que je sais,c'est que quand on pert ses poissons préférés,c'est un truc qui fait vachement mal.
Tu penses bien que ça ne se serait pas foutu dans le bac ou j'ai des poissons moches que je mets là pour ne pas les euthanasier,il faut toujours que ça arrive dans le plus beau,dans celui qui contient les poissons les plus rares,les plus chers aussi.

Florent,avec toi,ce n'est jamais la faute des magasins,toujours celle des aquariophiles,on a déjà eu l'occasion d'être en désaccord là dessus et tu n'as jamais admis qu'on puisse faire les choses bien chez soi ,ne rien avoir à redire de sa maintenance et avoir une catra suite à un achat "plombé".
Je ne sais pas quoi te dire dans ce cas.
Si ce n'est que j'ai cherché et je cherche encore une cause venant de chez moi.Sache que si je trouve quelque chose,je le reconnaitrai avec la meilleure foi du monde.

Maintenant,je te remercie infiniment chdevant,je sais bien que je peux toujours compter sur toi,ça ne se dit même pas tellement je le sais.
Tu sais,ce serait un érreur de remettre des poissons dans ces deux bacs maintenant,d'ailleurs,le traitement au flagyl n'est pas terminé.
Je pleure surtout mes aulonocaras stuartgranti mbamba et mes protomelas steveni taiwan.

Ils étaient si beaux!

Dès que tout ça sera rentré dans l'ordre,j'en rachèterai et je les mettrai en quarantaine dans le bac de 250 litres qui sert à ça d'habitude.
Là,j'ai une famille aulonocara stuartgranti ngara dedans,dont les parents viennent de chez Abysse(comme quoi).Maman a craché une belle bande de tous petits ce matin et j'ai enlevé les parents, pour que ces petiots grandissent sans risquer d'être dévorés
Comme quoi,un malheur fait suite à un bonheur,quand même.
Comme quoi,si je suis parsuadé de l'origine du mal,je n'en fais pas une généralité.

Allez,amitié à tous et encore un grand merci pour votre soutien et vos conseils.

Mato





Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8350
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Message par Flodèp » 03 sept. 2004 19:06

mato a écrit : Non,bien sur,je les ai transporté dans un sac pendant une semaine et les ai jetés directement dans le bac en arrivant et,pour les requinquer,je leur ai donné des vers de vase!
Crois moi si tu veux mais mon couple de Creni de la crique blanche c'est exactement ce que j'ai fais
une semaine dans leur poche 9 h d'avion 2 de train 3 de voiture et hop direct dans le 1000 l sans les acclimater avec les autres poissons ... ils vont bien.

ce que je veux dire c'est qu'avec certains poissons, on peut s'attendre a la suite d'un peu de stress a les voir declancher une pato telle que celle là sans que ça soit la faute du magasin. Et pour moi vu que l'on choisit les poissons en les achetant si il y a un problème il faut s'en prendre qu'a soi





Avatar du membre
steve.aeschbacher
Messages : 3133
Enregistré le : 22 juin 2001 02:00
Localisation : Suisse
Contact :

Message par steve.aeschbacher » 03 sept. 2004 19:14

je voulais juste soulever un point Mato :

Qui te dit que dans ton bac, il n'y avait pas une bactérie ou parasite dont les poissons qui y vivaient n'étaient pas touchés et que dès que tu vas rajouter des nouveaux, ceux-ci ne les supportent pas ?

Les rostratum sont tout de même très sensibles et susceptibles, tu sais. J'ai tenté plusieurs fois avec des F0, jamais réussi à les tenir plus de 2 mois. Un de mes amis à également plusieurs expériences malheureuses avec cette espèce (et pourtant lui est un spécialiste ès Aulonocara). Lors de sa dernière tentative, il a eu la chance d'avoir une repro, de pouvoir récupérer un bon groupe d'alevins; ceci peu de temps avant qu'il ne perde les F0...

voili
A+ :)





ledauphinblanc
Messages : 291
Enregistré le : 14 sept. 2002 02:00
Localisation : onnaing(nord)

Message par ledauphinblanc » 03 sept. 2004 19:25

je n'avais pas vu ce fil Mato :??:
suis vraiment désolé pour tes superbes cichlidés

quelle belle M.e.r.d.e !!!!!

bon courage quand même

:jap:

jp





Tanga
Messages : 49
Enregistré le : 22 sept. 2002 02:00
Contact :

Message par Tanga » 03 sept. 2004 20:35

Celà fait très mal de perdre des poissons auxquels on tient, soit parce qu'on les a acclimatés, élevés, nourris, ou parce qu'on a craqué en les voyant dans un bac de vente...

Bien sûr on cherche un coupable, qu'il soit l'agent de la maladie, ou celui qui a fait l'erreur...

Il s'avère que je suis passé plusieurs fois chez Abysse au mois de juillet et aout, et que les Aulonos rostratum me tentaient bien...donc je les regardais de près et je n'en ai jamais vu un avec des symptômes caractéristiques de la maladie. Ceci ne veut pas dire qu'ils n'étaient pas "porteurs sains" (c'est à dire qu'ils sont porteurs de l'agent pathogène sans exprimer de signes cliniques). Un stress même minime suffit alors parfois à déclencher la maladie...

D'où la quarantaine, mais est-ce suffisant ? Si les poissons sont porteurs sains, ils peuvent très bien ne pas déclarer la maladie dans ta quarantaine, mais la déclarer à l'introduction dans ton bac. Une précaution supplémentaire consiste à mettre avec les nouveaux arrivants dans le bac de quarantaine des poissons sentinelles, c'est à dire des poissons moches ou surnuméraires de chez soi qui sont susceptibles d'être sensibles aux nouveaux agents pathogènes potentiellement introduits par les nouveaux arrivants...maintenant, comme tu l'as observé certains poissons sont résistants et donc les poissons sentinelles peuvent très bien ne pas détecter la maladie non plus...

La présence de poissons résistants est une contante. Les Placidos phenochilus de la photo sont les seuls à avoir survécu à une épidémie qui s'est déclenchée, comme chez toi, juste après l'achat de poissons (dont ceux-là)...tous les autres y sont passés ! Et chaque fois que je réintroduis des sauvages dans ce bac...ils meurent dans le mois qui suit... En revanche, les F1 de ces poissons ne sont pas malades et ne transmettent pas la maladie à des sauvages.

Il est quand même intéressant de noter que certains poissons ont résisté dans tes 2 bacs, comme si ils étaient immunisés contre l'agent pathogène, qu'ils l'avaient déjà vu...un peu comme une épidémie de grippe ne touche pas tous les individus...

Quand aux mélanoides, je posais cette question parce qu'il m'est arrivé récemment de séparer un lot de sauvages dans deux bacs (un bac mis en eau un mois auparavant et un bac ayant contenu des poissons auparavant, mais vide de tout poisson depuis 3 mois, même volume, même décor). Ceux mis dans le bac neuf sont toujours en parfaite santé, les autres sont morts dans la semaine qui a suivi leur arrivée! La seule différence entre les deux bacs, la présence de mélanoides dans le bac où ils sont morts. C'est juste une observation, trop tôt pour tirer des conclusions !

Voilà, bon courage en tout cas. Je n'ai malheureusement pas les variétés d'aulonocaras que tu as perdues, mais si à l'occasion j'ai de la repro dans d'autres variétés, ce sera avec plaisir que je te donnerai un groupe de jeunes. Ce sont des poissons magnifiques et il faut absolument garder des souches en élevage.

:jap:
<IMG SRC="./uploads/tangaplacidocf.jpg">


De l'isolement nait la spéciation,
De l'échange aquariophile, nait le succès

<a href="http://www.biojectis.com">biojectis</a>



mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

Message par mato » 04 sept. 2004 01:50

steve.aeschbacher a écrit :
Qui te dit que dans ton bac, il n'y avait pas une bactérie ou parasite dont les poissons qui y vivaient n'étaient pas touchés et que dès que tu vas rajouter des nouveaux, ceux-ci ne les supportent pas ?
Qui?
Tous les gens à qui j'ai offert des poissons nés chez moi , qui n'ont jamais eu jusqu'à maintenant le moindre problème.
Si mes poissons avaient été porteurs sains d'une maladie quelconque , je le saurais avec le nombre de leurs petits que j'ai dispatché sans jamais que celà ne se produise et aussi les poissons qui jusque là étaient arrivés dans le bac les uns après les autres,sans que rien jusque là ne se déclare non plus.
L'idée de garder des poissons "témoins" sans aucune valeur aquariophile,mais sains de corps,afin de les introduire dans le bac ou se fait la quarantaine est une idée géniale.Et j'ai un bac de "merdouilles" qui servira les procaines fois à cette façon de faire que je juge extrèmement intéréssante.
Fallait y penser.
Pour ce qui est de la sensibilité de certaines éspèces au bloat,je suis d'accord.
Pour ce qui est de ne m'en prendre qu'à moi-même ayant acheté les poissons,les ayant choisis,je n'adhère pas non plus.
A ce compte là,si on lit entre les lignes et si on va au bout du raisonnement,on n'achète plus jamais rien nulle part.
Les poissons,quand je les ai acheté,ils n'avaient rien d'apparant.
Je n'ai pas un laboratoire de microbiologie de poche sur moi quand je sors en magasin ,en bourse,ou chez des particuliers.
Seul le respect et l'honnèteté entre aquariohiles sont garant d'un risque approchant le zéro.
Là,il n'aurait pas du me dissuader de faire une quarantaine.
J'ai écouté les paroles d'évangile de quelqu'un de reconnu,je n'aurais pas du.
De toute façon,vu ses prix délirants,comparés aux tarifs dans toute l'europe , c'est,rien que ça,un argument suffisant.
Ce jour là,je passais quasi devant.
Je trouvais trop bête de ne pas m'y arréter.
J'aurais mieux fait de tracer.
Là,je mérite bien de passer pour un c..

Maintenant,je voudrais terminer sur une note qui ne fera pas l'hunanimité,évidemment.
Ce n'est pas parcequ'on jouit d'une réputation internationnale,qu'on est blanc de blanc,je me rends compte qu'il suffit d'avoir un patronyme reconnu,pour jouir d'une grande impunité et se permettre tout et nimporte quoi.

Plus ça va et plus je reçois de mails qui racontent exactement la même histoire que moi,même scénario.

Drole de coincidence quand même.

Je clos cette polémique,que je reconnais avoir lancé et j'assume mes propos.

On en reparlera dans l'avenir,j'en suis convaincu.

Bon,pour en revenir au sujet,le but était de m'aider en me donnant des lignes thérapeutiques intéréssantes.

Il se trouve que le flagyl semble être la seule alternative,surtout par voie orale,plus que dans l'eau,bien que le traitement du bac soit incontournable également,afin de détruire les Flagellés émis dans les selles des poissons.

C'est pour celà que j'ai opté pour un traitement de l'eau initial,suivi d'une bonne semaine en n'alimentant qu'en bouffe au flagyl.
Une seule et unique fois par jour,pour ne pas fatiguer le système digestif,déjà bien affaibli.
Ce nourrisage médicamenteux couplé à des changements d'eau par le fond,afin ,comme me le suggère si brillemment Hama,d'enlever le maximum des crottes des poissons.
Suivi d'un re traitement de l'eau d'ici une dizaine de jours,pour finir les dernières larves,et éventuellement me faire celles qui seraient dans les melanoides,en imaginant qu'ils puissent être un hote intermédiaire,comme le peut être une variété de sangsue dans le lac.
Une fois fini,je ré ensemencerai en bacteries , parce qu'avec tout ce metronidazole,il ne doit plus guère en rester beaucoup de vivantes.

Je re posterai d'ici deux semaines pour refaire un point des mortalités et de l'évolution du bac.
Tout témoignage vécu susceptible d'apporter des éléments quant à une conduite à tenir est le bien venu.

Cordialement

Mato





OG
Messages : 139
Enregistré le : 02 sept. 2001 02:00

Message par OG » 04 sept. 2004 04:43

mon texte vient 'etre effacé :(:(:(

j'avas tenté de reondre il y a deux jours mais impossible de poster , ni de se reconnnecter au forum

je recommence

j'ai eu un pb de maladie qui m'a "tué" mon locarium ou plutot les poissons , les dernier ont ététués par moi avant de metttre de l'eau de javel

le bac ou il y avait le plus de survivant a priori sans trace de maladie a été traité au fagyl puis ozone + UV + sel
et bleuu de methylene (tres tres bien dosé)

les signe souvent le poisson etait en parfaite santé :??: , voir dominateur et le landemain il etait mort
avec parfois un ventre distandu , d'ou s'echapait un liquide jaunatre a forte "santeur"
quelque cas de poisson survivant quelques jours avec un tres gros ventre

des reductions du nombre de mort pendant les traitement au flagyl
(desinfection de l'eau rejgetée bien entendu

la maladie est venu d'un labidochromis hongy mort dans son bac de quarentaine
qui avait une fuite vers le second bac de quarentaine ou les poissons ont ete dispercés dans le locariuù

mort duhongy deux jours apres la repartition des autres poissns dans les bacs
puis environ deux semaines apres mort des poissons venant de quarentaine et deux semaines plus tard des poissons dans les différents bacs mouraient (un ou deux par jours)

bacterie , virrrus , mon regret c'est de n'avoir pas fait analyser un poisson

donc des co.... existent , celle la venait cetainement de poissons sauvage chez la personne qui m'avait vendu les poissons
(une autre personne qui lui avait acheté des possons a eu le meme pb , mais limité a son seul bac


alors deja une chose , un poisson gravment malade ne se voit pas forcement (parfaite santé)

a oui et pour les magasin c'est pas forcement mieux , j'ai acheté chez un e personne e bonne reputation des poissons presentant les maladies suivantes
gros ventre du malawii , la gratte , tache blanche , chapignons ou bacterie sur la peau , points blancs , et calimarus

j'ai reussi a en sauvés 4/ 9
3 sont morts dans les deux premies jours
ils ont été en quarentaine pendant 12 mois et je vint de leur adjoindre des poissons testes depuis 2 mois
j'espere recuperer des alevins , mais ils ont peut de chance de qitter leur quarentaine a moins de revoir le vendeur qui vend parfois en bourre

olivier

a oui j'utilise les poissons teste quasiment a chaque fois nottament pour mon bassin (quarentaine de deux mois avec quelques poissons du bac)


<font size=-2> Ce Message a été édité par: OG le 04-09-2004 04:48 </font>





Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8350
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Message par Flodèp » 04 sept. 2004 10:20

ce n'est pas parce que 20 personnes vont te dire qu'ils ont fait crever des poissons venant de chez abysse ou d'ailleurs que ce magasin est forcement pourri.

si on a supprimé la partie magasin c'est pour eviter ce genre de commentaire...

Quel est le taux de nitrates dans les bacs où les poissons sont morts ?

Comme le dit a très juste raison Tanga c'est pas parce que tes rostratum seraient passés en quarantaine que t'aurais pas eu de soucis.
Si un medecin pouvait confirmer, on a tous dans le ventre des bacteries pathogènes et on est pas malade pour autant. A mon avis les poissons c'est pareil et ils doivent tomber malades comme nous pour plusieurs raisons . A nous d'eviter ces raisons mais il est clair que on peut pas tout controler et dans ce cas il faut accepter ses echecs comme il est claire qu'il est illusoire de vouloir "steriliser" les poissons comme certains pretendent le faire....

Voilà, je suis desolé pour tes poissons Mato, ça nous est tous arrivé et c'est clair que c'est pas drôle mais n'emepche que je suis pas d'accord pour que l'on jette la pierre comme ça ... et c'est pas parce que c'est Abysse ... juste parce que c'est mon metier !





Tanga
Messages : 49
Enregistré le : 22 sept. 2002 02:00
Contact :

Message par Tanga » 04 sept. 2004 17:35

Si on refait le parcours d'un poisson du lac Malawi, on peut quand même convenir qu'ils viennent tous du lac,... qu'ils transitent d'abord chez un exportateur dans des bacs ou des bassins qui doivent pas être désinfectés tous les jours... puis ils arrivent chez l'importateur (quel qu'il soit) où les conditions s'améliorent, mais où la promiscuité entre les animaux reste grande...efin (après une étape éventuelle dans un magasin), ils arrivent chez nous où la situation devrait être idéale !

Ce sont de grands changements en peu de temps qui doivent mettre à rude épreuve les défenses du poisson (épisodes de jeûne, transport, traitements, changements d'eau, attrapages et manipulations multiples, surpopulations...et j'en passe)

Les importateurs européens (du moins ceux que nous pratiquons tous) sont des personnes qualifiées et qui font leur travail du mieux qu'ils peuvent. Les poissons sont passés en quarantaine, traités, et récupèrent du stress du transport aérien. Bien sûr, nul n'est parfait, et un importateur manipule de grandes quantités de poissons...donc n'est pas à l'abri d'héberger et de vendre des poissons porteurs sains.

Le dernier stress, le poisson le subit chez nous, lorsque nous l'introduisons dans un aquarium avec un décor, déjà habité par une bande de poissons avec leurs habitudes et leur territoire. Tant qu'il est en bande nombreuse dans un bac sans décor, il est relativement soustrait à l'agressivité des autres et aux rapports de dominance...mais dans nos bacs, les choses sont différentes.

C'est sans doute pas une question de qualité d'eau, c'est une réponse un peu trop facile et systématique...mais c'est la fin d'une chaine logistique très stressante pour nos futurs pensionnaires.

Les poissons (comme les autres animaux) sont en général porteurs de tas de bactéries, protozoaires, flagellés, vers divers, et virus avec lesquels ils vivent en symbiose. Que tes poissons soient sains je n'en doute pas, mais ils sont porteurs de tous ces hôtes et leurs jeunes aussi. Ils sont plus ou moins immunisés également, ce qui esplique que certains de tes pensionnaires resistent mieux que d'autres.

Pour en revenir aux traitements, tu ne pourras sans doute pas te débarasser de tous les agents pathogènes. La solution préconisée par Steve, qui consiste à mettre le poisson malade dans un banc de jeunes est excellente (merci Steve, je viens de sauver un nouvel arrivant comme celà) parce que le poisson se retrouve déstressé.

Le métronidazole reste le produit le plus employé, mais attention aux changements d'eau très fréquents, car la maladie se déclare souvent après un changement d'eau.

Comme chacun d'entre nous qui hébergeons des poissons du Malawi, il va falloir faire avec cette maladie et la gérer au mieux. Bizarrement chez moi et chez d'autres avec lesquels j'ai pu discuter, les F1, FX, même issus de parents porteurs ou décédés de la maladie sont sains et ne développent pas la maladie (immunité ?). Comme le soulignait Steve, l'Aulonocara rostratus F1 est beaucoup plus facile à héberger que des sauvages...

:jap:


De l'isolement nait la spéciation,
De l'échange aquariophile, nait le succès

<a href="http://www.biojectis.com">biojectis</a>



OG
Messages : 139
Enregistré le : 02 sept. 2001 02:00

Message par OG » 05 sept. 2004 04:58

"Si un medecin pouvait confirmer, on a tous dans le ventre des bacteries pathogènes "

meme si je ne suis pas medecin je peut confirmerque nous abritons des bacteries qui peuvent devenir pathogene lorsqu'elles prolifere par exemple suite a un traitement antibiotique car d'autres bacteries sont tuées et qu'il n'y a plus de competition , lorsque l'organisme est "stresssssé et que nos defances diminues etc...

maintenant nous ne vivons pas avec toutes les bacteries possibles et des bacterie vivant chez mr X ne vivent pas forcement chez mr Y
il est certain que mr X a des chances d'etre plus resistant a cette bnacterie et que Mr Y a des chances d'avoir une tourista si Mr X ne se lave pas les mains en sortant des ........et qu'il est serveur :D

donc ce n'est pas parcequ'on vie avec des bacteries meme pathogene qu'il n'existe pas de bacteries pathogenes autres
ex le cholera

cela doit etre la meme chose pour les poissons
et la meme de tres bonnes conditions de vie ne font pas forcement le poid , c'est sur que les chances de survie sont plus grandes , voir meme s'il y a contamination une possibilité de ne pas etre malade

il me semble aussi que les poissons peuvent etre en contacte avec des bacteries ou virrrus provenant d'autres poissons ou animaux , d'autres origines
par exemple asiatique

donc metttre toute la responsabilitéé sur les conditions de vie me semble un tout petit peuu exageré :??:
comme je l'avais deja dit un jour il faudrait lorsqu'un tel desastre arrive chez quelqu'un (maladie resistante au traitement )prelever un poisson et le mettre chez quelqu'un d'autre qui a des conditions de vie parfaites dans ses bacs le doute serait levé c'est une BOUTADE bien sur mais il est quant meme possible de constater que certains poissons vivent tres bien dans de tres mauvaises conditions alors que d'autres meures pour un rien

je pensse qu'en plus certaines cochoneries existent et que lorsqu'elles sont declarées , meme les meilleurs conditions n'y font rien a part peut etre ne )pas reveillé la maladie enkysté dans un poisson

sterilisé les poissons est impossible , mais parfois certains comportement pourrraient etre un plus par exemple en ne distribuant pas des poissons ayant ete en contacte avec des poissons malades , et bien sur en ne distibuant pas des poissons qui ont été malades
chose tres simple a dire : en éliminant tous les poissons d'un bac ou il y a eu une epidemie (surtout les surivants :lol: )


ceci dit , les conditions de vie font beaucoup :wink:


olivier :lol:





mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

Message par mato » 05 sept. 2004 09:46

steve.aeschbacher a écrit :
je voulais juste soulever un point Mato :

Qui te dit que dans ton bac, il n'y avait pas une bactérie ou parasite dont les poissons qui y vivaient n'étaient pas touchés et que dès que tu vas rajouter des nouveaux, ceux-ci ne les supportent pas ?

Les rostratum sont tout de même très sensibles et susceptibles, tu sais. J'ai tenté plusieurs fois avec des F0, jamais réussi à les tenir plus de 2 mois. Un de mes amis à également plusieurs expériences malheureuses avec cette espèce (et pourtant lui est un spécialiste ès Aulonocara). Lors de sa dernière tentative, il a eu la chance d'avoir une repro, de pouvoir récupérer un bon groupe d'alevins; ceci peu de temps avant qu'il ne perde les F0...

voili
A+ :)

Ce que tu n'as pas saisi Steve,c'est que ce ne sont pas les rostratum qui ont été les plus malades,je n'en ai d'ailleurs perdu qu'un,le plus petit.
Ce sont mes résidents qui ont été foudroyés par l'épidémie,à croire qu'ils n'avaient pas de défense pour se prémunir d'un germe que leur organisme ne connaissait pas.
Je pense que les rostra étaient porteurs sains et ont introduit le flagéllé dans mon aquarium.Après,ça a flambé,la bestiole se trouvant des hotes sans défense s'en est donné à coeur joie.
Le principal aujourd'hui,est que j'ai réussi à enrayer le procéssus.Plus un seul décès depuis cinq jours maintenant.
Ils reprènnent du poil de la bête,recommencent à frayer et à nager droit.Leurs petites crottes sont bien noires et consistantes.
Je refais un traitement de l'eau,afin de consolider tout ça et la vie reprend son cours doucement.
Je laisse passer un bon mois et demi et je verrais pour remettre les poissons que j'ai perdus,notemment une bande d'aulonocaras stuatrgranti mbamba ,parce que j'adore cette éspèce.
Amitié
Mato





mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

Message par mato » 05 sept. 2004 10:13

Alors,pour répondre à tous ces posts très intéréssants,je dirai un truc:

D'une ma profession d'infirmier me donne quand même un certain nombre de notions solides de bactériologie et m'ont également ouvertes les portes du labo de mon hopital,parce que j'ai la chance d'y connaitre des gens.
C'est bien là qu'on m'a confirmé la présence de cette saloperie et donné l'antibiogramme,mentionnant le flagyl,seule molécule qui ne leur faisait pas prendre trop de risques.
Là,comme je le disais,mes poissons ne présentent plus aucun symptome.
Maintenant,pour les suspicions dont j'ai parlé concernant Abysse , je les confirme encore,d'abord parceque je n'explique pas comment un stock peut pratiquement être totalement vendu deux ou trois jours après l'arrivage.
Il ne fait pas les quarantaines,maintenant,je le sais de source sure!
Et qu'on me prouve le contraire
Tous les autres le font.Je me suis vu refuser la vente de poissons par un autre importateur reconnu,parce que leur quarantaine n'était pas finie.
ça c'est avoir une attitude responsable et honnète.
En tout cas,mes prochains saugages auront droit à une cure de flagyl obligatoire sans me poser la moindre question quant à leur portage ou non de merde dans le genre de celle que je me suis ramassé là.

Enfin,jamais je n'avais eu ça avant,j'éspère que ça ne recommencera plus.
Pour Florent:
mon taux de nitrate,mesuré de temps en temps et obligatoirement cette fois,il affiche zero pointé.
Mes bacs sont rodés,filtrés et brassés correctement.
En fait,l'eau du robinet en contient un peu chez moi,mais une fois dans le bac,les plantes très abondantes et aussi probablement mes filtres les font disparaitre.

Steve,pour tes poissons que tu perds régulièrement du gros ventre,as tu éssayé le flagyl et quand ils ne mangent plus,le coup de la seringue?
Je ne crois pas au sel pour les saloperies internes.Le sel ne passe pas beaucoup à l'intérieur du poisson.C'est surtout très bon pour tout ce qui est parasites externes et maladies cutanées,mais pour arriver au tube digestif,ya du chemin à faire.
ça a sauvé les miens là.
Si je m'étais aperçu plus tot du problème,je suis certain que j'aurais pu en sauver plus.
Dommage.
Amitié
Mato
P.s:J'oubliais un détail:a la suite du traitement,certains poissons m'ont fait une sorte d'occlusion.Ils avaient l'anus saillant et le ventre très gros.Je leur ai administré une purge à l'aide d'huile de ricin à la seringue et ils ont déféqué des énnormes trucs a l'aspect ragoutant et ont repris une proportion normale.
Je pense que ça peut être un bon complément au traitement atb.



<font size=-2> Ce Message a été édité par: mato le 05-09-2004 10:28 </font>





Avatar du membre
Robert MARCEL
Messages : 2307
Enregistré le : 19 juin 2001 02:00
Numéro AFC : 1547.31
Localisation : Toulouse
Contact :

Message par Robert MARCEL » 05 sept. 2004 10:42

Content que tu aies pu enrayer le processus.
Cette histoire me rappelle ce qui est arrivé aux Indiens d' Amérique après leurs premiers contacts avec les colons... :(





Avatar du membre
steve.aeschbacher
Messages : 3133
Enregistré le : 22 juin 2001 02:00
Localisation : Suisse
Contact :

Message par steve.aeschbacher » 05 sept. 2004 13:24

oki Mato, je croyais que les rostratum étaient morts également.....
Comment se comportent-ils ? Sont-ils excités et devant la vitre lorsque tu viens nourrir le bac ?
Si tu es d'accord, on pourrait ouvrir un topic spé pour les rostratum et tu pourrais nous faire part de tes observations afin d'en apprendre un peu plus sur cette espèce :)

C'est sur que si ils sont vendus 2-3 jours après être arrivés de chez Victor, c'est chaud :ange:

Ce que je remarque dans ce post, c'est que nous avaons un peu tous nos "trucs" et sommes touchés par ce genre de problèmes. Il ne semble pas vraiment exister une méthode efficace à 100% et c'est toujours très intéressant de comparer notre facon de faire et ses résultats :)





Avatar du membre
tb69
Messages : 317
Enregistré le : 30 déc. 2001 01:00
Numéro AFC : 1046.69
Localisation : Lyon

Message par tb69 » 05 sept. 2004 16:57

Salut,

Toujours cette éternelle maladie.

Mon post est un peu long, mais je pense que c'est intéressant et c'est mon expérience avec cette maladie depuis 3 ans, avec de bons résultats de traitement. Bonne lecture et à bientôt pour vos questions.


J'ai perdu beaucoup de poissons (uniquement sauvages) avec cette maladie que ce soit en acclimatation ou après plusieurs mois (même année).
Tous mes poissons venaient de chez Abysse, mais je précisse là que le magasin n'est pas en cause. Cette maladie est surtout dû au stress (mon avis) et tout poisson sauvage venant du lac ne peut-être que stressé en arrivant dans nos aquariums. Une fois acclilmaté (minimum 6 mois pour moi) il m'est arrivé d'avoir des pertes, mais souvent suite à un léger stress, une modification de la hiérarchie dans un aquarium.

J'ai 3 gros C. moorii mâles sauvages maintenant parfaitement acclimatés (2 ans), ils me restent d'un achat de huit spécimens tous perdus (5) suite à la même maladie, certains dès le début, d'autres après 4-5 mois, et la dernière femelle 1 an et demi après (stress lors de l'introduction très courte d'un mâle qui a modifié la hiérarchie, pendant moins d'une heure avant que je ne le repêche, grosse erreur de ma part, surtout que c'était ma dernière femelle). J'ai perdu cette femelle à la fin de son traitement, lors d'une erreur de manipulation sur un désalage trop rapide (changement de bac avec eau moins salée).

L'hiver dernier, j'ai acquis 5 autres C. moorii sauvages (5-7cm), toujours du même magasin. Acquistion en deux fois. Les deux premiers ont été mis dans un 200 litres avec des jeunes poissons (bac sans éclairage et observation difficile) il y avait même un trio de polit (qui ce sont reproduits). Je n'ai eu aucun problème avec ces moorii, ils ont été transférés dans un 500l avec un gros mâle sauvage (avant d'être mature) au mois de juillet, je pense que c'est un couple (8-10cm), vraiment magnifique. le gros mâle les a bien accepté (pas d'éclairage pendant plusieurs jours). Les trois autres moorii avaient été acheté deux mois plus tard (février 2004) et étaient de la même provenance. Cette fois je les avaient mis en acclimatation, mon erreur, dans un 108l avec 5 C. afra sauvages et quelques L. caeruleus juvéniles (en attente de place). J'ai très rapidement découvert un afra mort et un autre avec un C. moorii qui avaient les symptomes de la maladie, j'ai donc décidé de traiter tout le bac au sel (108l c'est presque un bac hosto.). Le deuxième afra est très vite mort (les autres étaient très bien) et un deuxième moorii avait les symptomes. J'ai donc transféré les deux moorii en bac de traitement, car a cette époque beaucoup de mes poissons avaient cette maladie (c'était en avril-mai dernier, femelle moorii, couple L. sp nyassae, T. praeorbitalis).

L'un des moorii avait même un trou dans l'abdomen et après 8 jours de traitement je trou c'était refermé et le poisson mangait à nouveau (de même que son colocataire, T. praeorbitalis) dans l'autre bac hosto le second moorii a tout de suite guéri et mangeait (avec un autre colocataire L. sp nyassae). Lors du désalage (plusieurs jours), le premier moorii rechutait et le trou de l'abdomen qui s'était refermé c'est ouvert à nouveau, je décidais de recommencer le traitement pour 15 jours avec un nouveau colocataire L. sp nyassae. Le trou s'est refermé et le poisson a été sauvé.

A cette époque (fin avril 2004) presque tous les jours j'avais un nouveau malade, lors d'une visite de Eric Zeitoun à Animalis Lyon, il m'a conseiller de traiter l'eau de renouvellement avec du SERA AQUTAN. Ce que je fis aussitôt et depuis lors je n'ai plus eu de cas de maladie.

En revenant aux malades d'avril 2004, voici les pertes que j'ai eu :

- Femelle C. afra sauvage, retrouvée morte, rien vu.
- Mâle C. afra sauvage, mort le lendemain des symptomes (traitement au sel).
- Jeune C. moorii sauvage, trous adbomen, sauvé.
- Jeune C. moorii sauvage, guérison rapide, sauvé.
- Femelle C. moorii sauvage, guérison, morte au désalage.
- T. praeorbitalis sauvage, sauvé.
- Mâle L. sp nyassae sauvage , guérison, mort par la suite en réacclimatation.
- Femelle L. sp nyassae sauvage, morte lors du traitement.

Cela fait un bon pourcentage de guérison sachant que les afra sont morts rapidement sans traitement, la femelle moorii sur une erreur et le mâle Lethrinops après s'être réalimenté.

Après guérison les poissons vont en quarantaine dans des bacs de 200l peuplés de juvéniles ou autres quarantaines. Cette quarantaine dure au minimum 6 mois. Actuellement, les deux moorii et le praeorbitalis sont en bac extérieur depuis le mois de juillet.

Grâce à ce traitement, j'ai toujours 4 moorii sauvages sur les cinq achetés l'hiver dernier, alors qu'il ne m'en reste plus que 3 sur 8 de ma première acquisition.

J'ai toujours un mâle C. borleyi Kadango sauvage qui a été malade il y a environ 2 an (pas de rechute), c'était le premier a subir le traitement.

Voici maintenant mon traitement :

Avant tout il faut toujours observer ses poissons lors du nourrissage, les poissons qui se tiennent à l'écart, qui font semblant de manger (ne prennent pas de nourriture) ou encore qui recrache la nourriture doivent être rapidement repéré. Dans ce cas refaire une distribution de nourriture quelques heures après la distribution qui a permi de reperer un suspect et surtout ne pas le lacher des yeux, s'il refait la même chose le traitement doit se faire dans les plus brefs délais.

Pour pêcher, le poisson la meilleure méthode est de le faire dans le noir (poissons endormis depuis plusieurs heures), en ayant déjà découvert l'aquarium au préalable, avec une pile électrique, repérer le poisson et le pêcher, 2 minutes et c'est réglé. Le poisson est mis dans le bac hosto (60-100 litres) qui contient exactement la même eau (même température), le poisson endormi ne doit pas réagir.

Le traitement peut alors commencer, mettre dans le bac en une seule fois la quantité de sel pour avoir 7gr/litre (sel d'adoucisseur très bien car propre et facile à doser). Ensuite le produit miracle, c'est de l'Alazol (dimétridazole, produit vétérinaire en solution liquide, 19E les 250ml) à doser à 8mg/litre (petit cacul). Recouvrir le bac avec une couverture pour que le poisson reste dans le noir. Le traitement va durer 8 jours (voir plus 12-15 jours).

Chauffage avec ube résistance 100-150W, filtration avec petite pompe et min filtre.

Il n'est pas rare que dès le lendemain, le poisson se vide de gros excrément blanc (si c'est le cas, guérison quasi sûre à 100%).

Après 48H, procéder à un changement de la moitié d'eau (en provenance du bac d'origine et même température), le poisson doit pouvoir se cacher derrière une pierre ou plante plastique. Il faut que l'eau de changement soit exactement (ou légèrement plus) au même taux de salinité que le bac hosto (utiliser un densimètre). Remettre la même dose d'Alazol (pour le volume total du bac).

Faire de même tous les 48heures, pendant 8 jours.

Au bout de 8 jours, faire des changements d'eau fréquents (eau du bac d'origine) en salant de façon à ce que le taux de sel diminue, cela peut durer 8 à 10 jours. Le poisson doit se remettre à manger pendant ce délais.
Pour mettre en bac de quarantaine, avec d'autres poissons plus petits (bac 200litres) faire un léger salage du bac de quarantaine (2gr/litres) pour être sûr de ne pas faire d'erreur. Ensuite désalage avec changement d'eau.

Dans le bac où s'est déclarée la maladie, s'il n'y a pas d'autre cas, ne rien faire, sinon faire un salage préventif à 5gr/l (c'est beaucoup de sel pour un 1000 litres) et pêcher les poissons malades pour les isoler.

Voilà, cela m'a donné de bon résultats.

Je fais aussi décanter mon eau neuve environ 3 jours avec addition de Sera Aqutan.





Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8350
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Message par Flodèp » 05 sept. 2004 18:08

mato a écrit :
Maintenant,pour les suspicions dont j'ai parlé concernant Abysse , je les confirme encore,d'abord parceque je n'explique pas comment un stock peut pratiquement être totalement vendu deux ou trois jours après l'arrivage.
Il ne fait pas les quarantaines,maintenant,je le sais de source sure!
Et qu'on me prouve le contraire
Tous les autres le font.Je me suis vu refuser la vente de poissons par un autre importateur reconnu,parce que leur quarantaine n'était pas finie.
ça c'est avoir une attitude responsable et honnète.
c'est quoi une source sure ?

c'est assez grave ce que tu dis là quand même...





Tanga
Messages : 49
Enregistré le : 22 sept. 2002 02:00
Contact :

Message par Tanga » 05 sept. 2004 18:41

Bonjour Mato,

Content que tes poissons se portent mieux, j'espère que celà restera un épisode douloureux sans lendemain.

Deux petites choses,

- tu nous dit avoir fait isoler une bactérie et avoir fait réaliser un antibiogramme.
Etant vétérinaire, je serais intéressa de savoir à quelle température elle a été cultivée, son identité et l'antibiogramme.

- par ailleurs, tu nous dit tenir de source sûre qu'Abysse ne respecte pas de quarantaine. Alors sache qu'il a toujours refusé de me vendre un poisson pendant la quarantaine suivant son arrivée (et je suis pas le seul dans ce cas), même en sachant que je les mettrai seuls dans un bac avec les mêmes traitements et conditions que chez lui.

- enfin, tu te poses la question de savoir comment un stock peut être écoulé en quelques jours...simplement parce que quand les habitués repèrent un poisson intéressant pendant la quarantaine, ils viennent dès la fin de celle-ci pour l'acheter (et crois moi, le bouche à oreille fonctionne vite).

Voilà, encore une fois, je n'ai aucun intéret particulier à défendre Abysse ou un autre, et tous les poissons viennent du même lac avec les mêmes agents pathogènes quelque soit l'importateur.

:jap:


De l'isolement nait la spéciation,
De l'échange aquariophile, nait le succès

<a href="http://www.biojectis.com">biojectis</a>



mato
Messages : 809
Enregistré le : 21 août 2001 02:00
Localisation : caen
Contact :

Message par mato » 05 sept. 2004 22:38



c'est quoi une source sure ?

c'est assez grave ce que tu dis là quand même...
Disons une sommité de la cichlidophilie française,connue et reconnue de tous et suffisemment dans le monde du cichlidé par ses nombreuses publications depuis longtemps pour connaitre bien des "envers du décors.

Maintenant,je me demande si devant des preuves évidentes tu ne douterais pas quand même de toute façon,alors cette polémique,j'ai souhaité qu'elle cesse parceque c'est un discours stérile ou personne ne voudra changer d'avis.Ni toi,ni moi.

Le but ultime de mon post était surtout d'éssayer de soigner les poissons.

J'en retire deux enseignements:

Metronidazole ou autre molécule(assez proche) citée ci dessus obligatoire ,même à la seringue si les poissons ne mangent plus.
Plus ou moins salage(perso,je ne fais pas,je ne vois pas l'utilité)
Et en suite,vacuité intestinale pour qu'ils éliminent toute cette pourriture.
Je pense sincèrement que la purge à l'huile de ricin sur les poissons qui gardaient le gros bide a été radicalement éfficace.
Je fais ça à la seringue,avec toujours le fameux cathéter souple en silicone,pour ne pas abimer l'oesophage du poisson tout en allant jusqu'à l'estomac.
A creuser,car je pense que ça peut contribuer à optimiser le traitement.
Je m'explique:

Je pense que la maladie , comme beaucoup de pathologies digestives chez l'homme et bien d'autres animaux, provoque un ileus paralytique réflexe et stoppe le transit par arrêt du peristaltisme.Il s'en suit souvent une occlusion,mortelle.Dommage quand le cap infectieux est franchi
Après les atb,je pense que si les poissons n'éliminent pas les flagéllés morts et divers déchets accumulés,ils meurent.
La purge à l'huile de ricin me les a vraiment remis d'applomb en leur faisant excréter des tonnes de merdaille pourrie.
Le gros bide a disparu presqu'en un après midi , pour tous les poissons à qui j'ai fait cette purge.
Ils remangent et s'amusent de nouveau,ça baigne!
Même les aulonocaras rostratum,les six ou sept qui me restent pètent le feu et sont de nouveau d'une belle teinte métallique.
Mais j'avoue que je serais vigilent pendant plusieurs semaines et garre à la récidive!
Amitié
Mato





Avatar du membre
Flodèp
Animateur
Messages : 8350
Enregistré le : 04 août 2001 02:00
Numéro AFC : 1121.34
Localisation : Hérault

Message par Flodèp » 05 sept. 2004 23:11

mato a écrit :


c'est quoi une source sure ?

c'est assez grave ce que tu dis là quand même...
Disons une sommité de la cichlidophilie française,connue et reconnue de tous et suffisemment dans le monde du cichlidé par ses nombreuses publications depuis longtemps pour connaitre bien des "envers du décors.

Maintenant,je me demande si devant des preuves évidentes tu ne douterais pas quand même de toute façon,alors cette polémique,j'ai souhaité qu'elle cesse parceque c'est un discours stérile ou personne ne voudra changer d'avis.Ni toi,ni moi.
t'inquietes pas je le vois bien plus que beaucoup d'entre vous l'envers du decor ...





Charly EON
Messages : 106
Enregistré le : 01 juin 2001 02:00
Localisation : Gironde (33)
Contact :

Message par Charly EON » 06 sept. 2004 05:27

Bonjour,

Je vais essayer d'apporter qq précisions concernant mon expérience à ce sujet :

Etiologie :

A ma connaissance elle n'est pas connue avec précision.

Bactérien ?

Ce que l'on sait : ce n'est pas bactérien. Il y a bien des bactéries qui sortent à l'analyse mais ce ne sont jamais les mêmss. Les bactérioses observées sont secondaires. De toute façon si l'agent étiologique était une bactérie, ca se saurait depuis longtemps vu l'arsenal d'antibio utilisé par les uns et les autres.
Petite précision : réaliser une analyse bactério valable sur des poissons tropicaux n'est pas chose aisée. Seuls qq rares labos en France sont capables d'en réaliser. Encore faut il adapter la température d'incubation, les profils bioch des galeries d'identification, modifier en conséquence les diamlètres d'inhibition pour l'antibiogramme. Bref c'est pas de la tarte.
3 adresses si ca vous tente : Labo de patho des animaux aquatiques à Brest, LDV 39 et LDV 34
(LDV = labo départemental vétérinaire)

Viral ? Peut être. La rapidité d'évolution le suggère. Le fait que les U.V. bloquent la propagation aussi (de nombreux cas l'atteste). J'ai fait faire qq tentatives d'isolement sur toutes les lignées cellulaires de poissons disponibles à l'heure actuelle ne France et même après plusieurs passages aucun effet cytopathogéne noté. Peut être ne disposons nous pas de la bonne souche cellulaire ?

Parasitaire ?

Cryptobia iubilans. Les vétos US (de Floride ....Tiens tiens tiens y'aurait pas des cichlidés en Floride ??) pensent qu'il s'agit là de LA cause du problème. Problème : ce flagellé n'est pas facile à observer sous sa forme caractéristique et à à différencier des Hexamita qui sont très courants. Selon les mêmes auteurs, Cryptobia est résistant au nitromidazolés (métronidazole, dimétridazole, ronidazole, carnidazole etc...)

Il y a malheureusement des cas ou on ne retrouve pas de flagellés digestifs et où les poissons meurent pourtant parfaitement bien ...

Ceci dit ca vaudrait quand même le coup d'essayé d'autres produits antiflagellés.

Hexamita : Il y en a très souvent dans les intestins de poissons. Parfois même en très grande quantité sans que cela semble affecter le sujet. Lors de lésions de la proi digestive on en retrouve un peu partout (sang, rate,foie). Ce sont plus à mon sens des pathogénes opportunistes que stricts. Vaut mieux les éliminer quand même....

Facteurs favorisants :

alimentation : l'excés de protéines et de matières grasse favorise grandement l'apparition de ce syndröme. C'est un facteur qui revient très souvent. Regarder la composition des granulés que vous donnez à vos poissons.

stress : de toute nature : conflit, transport changement de qualité d'eau brusque

Espèces touchées :

Preatiquement tous les cichlidés sont sensibles. Il est plus simple de lister ceux qui ne sont peu ou pas touchés (Apisto et encore ...) plutôt que l'inverse...

Parmi kes plus sensibles (par ordre décroissant et empiriquement) :

Malawi : Haplo Aulono mbunas
Tanga : Troph Xeno Gobies Julido
Afrique de l'ouest : Pezlvica (sauf pelcher), Orthochromis, Nanochromis
Am. centrale : Thorichthys
Am du sud : Satanoperca, Dicrossus (sauf filamentosus), ramirezi, scalaires
Mada : ? manque d'info a ce sujet.

Lésions :

La lésion caractéristique qui revient systématiquement à l'autopsie et dont curieusement personne ne parle : de magnifiques ULCERES GASTRIQUES qui en viellissant cédent la place à des lésions granulomateuse de la paroi de l'estomac.

Traitement :

Utiliser des produits purs = sans excipient lors de traitement par balnéation. Sinon esxcipient (souvent lactose amidon) = rien à faire dans un aquarium) = pollution

Sel : ca aide.
lésion gastriques = fuite électrolytes = le sel compense une partie de ces fuites. C'est de la réa en qq sorte. 5 g/l. On, doit pouvoir améliorer cela en complétant avec d'uatres ions.

Antibio :

Il faut traiter l'infection secondaire même si ce n'est pas la cause initiale du problème : furannes (nifurpirinol, furaltadone, nitrofurantoine) ou sulfamides fontgénéralement l'affaire

Antiflagellés. Ca élimine les Hexamita ca iade c'est clair. en balnétaion ou par voie orale quand c'est possible et bien fait.

Pour finir et ca me patait important :

DIETE

Petite remarque en cas de stase digestive l'huile de paraffine fluide me prait plus adapté que l'huile de ricin

Température : il me semble qu'une baisse de la temprature retarde l'évolution du pb donc laisse plus de temps pour traiter.

A mon avis des traitements anti ulcéreux (protecteurs muqueuse, antacides, prokinétiques) vaudrait le coup d'être essayé.

eau : de qualité irréprochable bien entendu....

Homeopathie (sépiaetc...) phytothérapie (preis coli, artichaud, etc...:

J'ai fait des essais comme tout le monde.... pour ne pas mourrir idiot.... mais bon je suis pas convainbcu de l'efficacité de la chose. En tout cas ca peut pas faire de mal

Voilà un résumé de ma petite expérienc de véto amateur de poisson.

J'espère que cela aura intéressé du monde

Charly





Avatar du membre
Robert MARCEL
Messages : 2307
Enregistré le : 19 juin 2001 02:00
Numéro AFC : 1547.31
Localisation : Toulouse
Contact :

Message par Robert MARCEL » 06 sept. 2004 08:25

:jap: Charly





Répondre